Revue de presse culturelle : Nana Oforiatta Ayim sur ses débuts roman Le Dieu des enfants »

30 novembre 2019 à 14h14 - 631 vues

Par la Rédaction : Revue de presse culturelle
Entretien avec Nana Oforiatta Ayim sur la façon dont son premier roman intitulé «L'enfant divin» met au défi le récit typique des immigrés

L'écrivaine, historienne de l'art et cinéaste ghanéenne a parlé à OkayAfrica des récits magiques de son nouveau livre, explorant la complexité de l'identité africaine intergénérationnelle, du processus d'écriture et plus encore.

Le premier roman de Nana Oforiatta Ayim, The God Child, n'est pas un conte immigrant typique. En fait, bien qu'il s'agisse d'une famille ghanéenne vivant en Allemagne et au Royaume-Uni, selon l'historien de l'art et romancier, il n'en est rien. "Je me réfère aux [personnages] comme à des" expatriés ", parce que je pense qu'il est absurde que les Occidentaux aient coopté ce [mot]", déclare Ayim, créateur du projet d'Encyclopédie culturelle africaine , consacré à la préservation de la patrimoine artistique. "Lorsqu'ils viennent travailler en Afrique, ils s'appellent eux-mêmes des expatriés, et pourtant, lorsque nous allons travailler en Europe ou en Amérique, nous sommes automatiquement des immigrants."
JBL TUNE 120TWS

Le roman cherche à tourner en rond les récits banals sur les immigrés, car il suit deux jeunes protagonistes, Maya et Kojo, qui acceptent de composer avec leur patrimoine culturel tout en étant élevés comme enfants de la première génération en Europe. Lorsqu'ils découvrent leur patrie par le biais de contes mystiques de la mère de Maya, ils prennent l'initiative d'essayer de restaurer la gloire de la dynastie fictive ghanéenne.

The God Child explore de manière colorée l'expérience intergénérationnelle d'enfants africains et de parents vivant en Occident, et comment chacun réagit, s'adapte ou rejette les sentiments de perte et de sacrifice qui l'accompagnent souvent. Ayim dépeint deux jeunes gens déterminés à conserver leur culture malgré les défis présentés par leur environnement. Le livre offre une perspective nuancée et remet en question la notion selon laquelle la plupart des Africains migrent vers l'Europe ou l'Amérique par idéalisation de l'Occident.

SOURCE: OKAYAFRICA

Qu'en pensez-vous ?

Annoncer sur notre Radio

Plutôt mobile ? Ou Alexa ? Téléchargez votre App 

Alexa, mets RadioTamTam
Emmène RadioTamTam partout avec toi avec l’application mobile.

Téléchargez maintenant votre l’App Store, Google Play ou Alexa d'Amazon et vous aurez toutes l’actualités avec vous.

apps Store

Aidez-nous, vous pouvez nous aider financièrement.

Faire un don.jpg (57 KB)

 Nouvelles partenaires

La série Citation d'Harman Kardon

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article