Niger : Des dizaines de soldats tués dans l'attaque de la base du Niger

13 décembre 2019 à 01h32 - 778 vues

Jophiel Mbeng

Le président Mahamadou Issoufou écourte un court voyage en Égypte en raison de la «tragédie» au camp militaire d'Inates, dans l'ouest du Niger.

Au moins 71 soldats nigériens ont été tués lors d'une  attaque contre un camp militaire dans l'ouest du pays, selon le ministère de la Défense.

Dans un communiqué télévisé, un porte-parole du ministère a déclaré  "qu'un nombre important de terroristes ont été neutralisés" lors de l'attaque de mardi, qui a également fait 12 blessés et d'autres disparus.

Le président Mahamadou Issoufou a écourté un voyage en Égypte pour rentrer chez lui à la suite de la "tragédie" qui a eu lieu à la base d'Inates, près de la frontière avec le Mali, a annoncé la présidence   sur Twitter.

Il n'y a eu aucune revendication immédiate de la responsabilité de l'attaque, qui serait la plus meurtrière contre  les militaires nigériens de mémoire d'homme.

Région volatile

Trois soldats nigériens et 14 combattants rebelles ont été tués lundi lors d'une attaque contre un autre poste de l'armée à Agando dans la région ouest de Tahoua, selon le ministère de la Défense.

L'attaque de mardi est survenue quelques jours avant que le président français Emmanuel Macron ne planifie une réunion la semaine prochaine, dans la ville de Pau, dans le sud-ouest de la France, avec cinq présidents du Sahel pour discuter de la sécurité dans la région.

Le Niger fait partie d'un groupe de travail de cinq nations connu sous le nom de G5, mis en place en 2014 avec le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie et le Tchad.

Le conseil des ministres du Niger a prorogé de trois mois supplémentaires l'état d'urgence en place depuis 2017 dans plusieurs régions pour lutter contre les attaques des rebelles, accordant des pouvoirs supplémentaires aux forces de sécurité.

Des milliers de civils et de soldats sont morts dans des violences à travers la vaste région du Sahel, qui ont commencé lorsque des combattants armés se sont révoltés dans le nord du Mali en 2012.

Le conflit s'est depuis étendu au centre du Mali et au Burkina Faso et au Niger voisins . Les attaques se poursuivent malgré les 4 500 soldats français déployés dans la région dans le cadre de l'opération Barkhane pour venir en aide aux forces locales.

Treize soldats français ont été tués au Mali le mois dernier lorsque deux hélicoptères sont entrés en collision lors d'une opération contre des combattants dans le nord agité du pays, la perte la plus lourde pour l'armée française en près de quatre décennies.

SOURCE: AL JAZEERA ET LES AGENCES DE PRESSE

Avez-vous aimé cet article ? Des questions ?

Annoncer sur notre Radio

Plutôt mobile ? Ou Alexa ? Téléchargez votre App 

Alexa, mets RadioTamTam
Emmène RadioTamTam partout avec toi avec l’application mobile.

Téléchargez maintenant votre l’App Store, Google Play ou Alexa d'Amazon et vous aurez toutes l’actualités avec vous.

apps Store

Aidez-nous, vous pouvez nous aider financièrement.

Faire un don.jpg (57 KB)

Nos nouvelles Partenaires

Treize soldats français ont été tués au Mali le mois dernier lorsque deux hélicoptères sont entrés en collision lors d'une opération contre des combattants dans le nord agité du pays, la perte la plus lourde pour l'armée française en près de quatre décennies.

SOURCE: AL JAZEERA ET LES AGENCES DE PRESSE

Cyber sale 25% on weekends in 2020Black Friday - 19,99€ le vol

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article