Promotions

Mister V part à Montréal pour parodier la trap

11 juillet 2018 - 132 vues

Un an après le disque de platine de "Double V", le youtubeur Mister V revient avec "BTP". Avec un clip filmé à Montréal, l'humoriste-rappeur parodie la trap de Niska ou MHD

Fort de ses activités de youtubeur humoristique avec plus de 4 millions d'abonnés sur sa chaîne, Mister V s'est également lancé dans le rap l'an dernier avec "Double V". Le désormais chanteur, de son vrai nom Yvick Letexier, est entré à la deuxième place des charts avec 22.000 copies vendues, dont 9 300 ventes physiques. Preuve que le succès de l'humoriste dépasse le cadre de YouTube, le disque a été certifié de platine notamment grâce aux tubes "Space Jam" et "Top Album". Un an plus tard, Mister V récidive avec "BTP" dans lequel il parodie les codes de la trap en vogue en ce moment avec ces paroles : « Protège tes oreilles comme si t'étais dans l'BTP / J't'enlève du sommeil comme si j'étais dans le BTP »

800.000 vues en 2 jours


Le succès est déjà au rendez-vous avec près de 800.000 vues en 48 heures. Aucune annonce n'a été faite concernant un potentiel deuxième album bien que Mister V ait récemment rejoint le label rap All Points. « Double V c'était l'apéro maintenant j'graille / Pour s'faire un dégradé ces bouffons lâchent trente balles / T'essaies d'gagner ma confiance mais j'ai pas le temps / Tu m'as promis la lune mais bon pour l'instant j'baille » chante-t-il dans cette parodie d'égotrip. Sa chaîne musicale YouTube comptabilise déjà plus d'un million d'abonnés, preuve qu'il conserve un public fidèle qui le suit dans ses divers projets. Ce succès rappelle celui que Mister V qu'a connu avec ses vidéos humoristiques depuis 2013 : sorti de nulle part, le youtubeur s'est rapidement imposé grâce à sa présence sur Vine (permettant de publier des vidéos de six secondes) puis au sein du collectif Le Woop. Dans un récente vidéo, Mister V racontait avec dérision comment il a vécu le succès depuis l'obtention de son disque de platine. 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article