Les Black Eyed Peas dévoilent "Get It" et annoncent un concert au Zénith de Paris

10 juillet 2018 - 118 vues

Surprise ! Les Black Eyed Peas viennent d'annoncer une nouvelle tournée européenne et le trio posera ses valises au Zénith de Paris le 12 novembre. Simultanément, le groupe dévoile "Get It", un titre en opposition aux violences policières régnant aux Etats-Unis : écoutez !

Celle-là, on ne l'avait pas vu venir ! Les Black Eyed Peas repartent en tournée, mais malheureusement sans Fergie qui a quitté le groupe. Après avoir publié une photo laissant supposer le retour de la chanteuse, le trio prépare donc une tournée européenne pour les mois d'octobre et novembre prochain. Intitulé "Masters of the Sun", ce nouveau tour de chant verra la bande américaine passer dans des salles plutôt "intimistes" entre 4.000 et 8.000 places. Pour l'Hexagone, c'est le Zénith de Paris qui a été choisi, le 12 novembre. La dernière fois que le groupe est passé à Paris, c'était il y a sept ans avec trois concerts complets au Stade de France. Pour ce retour, les Black Eyed Peas préfèrent donc jouer la sécurité puisque leurs derniers titres plus urbains ("Ring the Alarm" ou "Street Livin'") sont passés inaperçus en comparaison avec leurs précédents hits. Les billets seront mis en vente ce vendredi 13 juillet pour des prix variant de 49 à 70 euros.

Un retour très engagé


Parallèlement à cette annonce inattendue, le trio lâche "Get It", un titre low-tempo soutenu par une ligne de basse et destiné à lutter contre les violences policières. Pour le groupe, "Get It" doit « faire la lumière sur d'importants problèmes sociaux » tandis que le clip, dont un extrait a été dévoilé hier soir, doit faire « prendre conscience de la brutalité policière et des réformes migratoires ». Dans un extrait de la vidéo, on voit un handicapé dans une rue supposément calme de Los Angeles. Le long travelling de la camera continue plus loin et nous montre un affrontement entre forces de l'ordre et anonymes. Le célèbre bandeau jaune de la police porte l'inscription "FREEDOM IS NOT FREE". Si "Where Is The Love" posait déjà la question de la vision américaine post-11 Septembre, ce retour des Black Eyed Peas semble plus politique et engagé que jamais, loin de l'image fêtarde de "The E.N.D." (2009) et "The Beginning" (2010). 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article