radiotamtam.org/ads.txt. google.com, google.com,google.com, pub-3931649406349689, DIRECT, f08c47fec0942fa0/ ===

L’Afrique subsaharienne réduit l’écart entre les sexes selon un nouveau rapport Actualité Afrique 2050 16 juin 2024

16 juin 2024 à 21h01 - 339 vues

Par RADIOTAMTAM AFRICA

Le parti d'opposition sud-africain rejoint le gouvernement d'unité de l'ANC

Le Parti de la liberté Inkatha (IFP) d'Afrique du Sud a accepté de rejoindre un gouvernement d'unité nationale qui comprend le Congrès national africain (ANC) au pouvoir et l'Alliance démocratique (DA), a annoncé le chef de l'IFP, Velenkosini Hlabisa. L'ANC a obtenu environ 40 % des voix lors des récentes élections nationales, le DA 22 %, MK 15 % et les Economic Freedom Fighters 9 %. Après avoir perdu sa majorité aux élections, une première en 30 ans d’histoire, l’ANC a annoncé son intention de former un gouvernement d’unité nationale et a engagé tous les partis d’opposition dans cette direction. Cependant, ses efforts ont été repoussés à la fois par le député dirigé par Jacob Zuma et par l’EFF dirigé par Julius Malema. En rejoignant le gouvernement d’union, l’IFP vise à assurer la stabilité et à relever les défis nationaux tout en préservant son identité. Le nouveau gouvernement prêtera serment vendredi et l'ANC espère que Cyril Ramaphosa sera réélu président.

SOURCE : VOA AFRIQUE

Tanora Malagasy Vonona, au pouvoir à Madagascar, perd son emprise sur le Parlement

Le parti au pouvoir à Madagascar, Tanora Malagasy Vonona, n'a pas réussi à maintenir sa majorité parlementaire après les récentes élections législatives, obtenant seulement 80 sièges sur 163. Le parti, dirigé par Andry Rajoelina, a perdu des sièges au profit des candidats indépendants, qui ont réalisé des gains significatifs, remportant 52 sièges. Pendant ce temps, l’opposition a remporté 25 sièges. Le taux de participation électorale a été faible, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) ayant indiqué que seulement 48 % des électeurs inscrits ont exercé leur droit au scrutin. Après l'annonce des résultats, le chef de l'opposition et ancien président Marc Ravalomanana a accusé le parti au pouvoir de violations et de fraude. Bien qu'il ait été aidé par un boycott de l'opposition, l'actuel président Rajoelina a été réélu de manière controversée en novembre dernier avec un taux de participation tout aussi faible. Il est désormais confronté à la tâche de diriger un gouvernement dans lequel son parti n'a plus de pouvoir majoritaire au Parlement.

SOURCE : ACTUALITÉS AFRIQUE

Le Rwanda conteste les allégations de l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés dans le cadre d'un procès en matière de politique d'asile


Kigali a accusé l'agence des Nations Unies pour les réfugiés d'avoir menti lors d'un procès britannique contestant la politique britannique d'expulsion des demandeurs d'asile vers le Rwanda. Les avocats du HCR ont fait valoir que le système d'asile du Rwanda est inadéquat et risque de conduire les demandeurs d'asile vers des pays, dans le cadre d'un processus interdit appelé refoulement, où ils risquent d'être torturés ou tués. L'argument du HCR s'appuie sur des éléments de preuve cités par la Cour suprême du Royaume-Uni l'année dernière dans un jugement déclarant illégal le plan britannique. Cependant, le Rwanda a réfuté ces affirmations, par l'intermédiaire d'un porte-parole du gouvernement qui a accusé le HCR de présenter des allégations fabriquées de toutes pièces. Le porte-parole a affirmé que le HCR mentait et a souligné comme preuve la collaboration de l'agence avec un pays d'Afrique de l'Est pour relocaliser en toute sécurité les migrants africains depuis la Libye. Le gouvernement rwandais a précisé que les cas mentionnés par le HCR impliquaient des personnes ayant un statut légal dans d'autres pays mais ne répondant pas aux conditions d'entrée au Rwanda ou ayant quitté volontairement le pays.

SOURCE : MONITEUR DU MOYEN-ORIENT

Un accident de bateau en RD Congo tue au moins 80 personnes


Plus de 80 personnes sont mortes mercredi après qu'un bateau a chaviré sur la rivière Kwa, en République démocratique du Congo (RDC). L'incident tragique s'est produit près de la ville de Mushie dans la province du Mai-Ndombe. Le président Félix Tshisekedi, qui a annoncé la triste nouvelle, a demandé une enquête pour déterminer les causes de l'accident et prévenir de futures catastrophes. Il a présenté ses condoléances aux familles des victimes et a demandé aux autorités de prendre des mesures et d'aider les personnes touchées par l'accident. Selon la gouverneure de la province du Mai-Ndombe, Rita Bola Dula, l'accident a été provoqué par une navigation de nuit et les enquêtes sont en cours. Les accidents de bateaux sont fréquents en RDC en raison de la surcharge des navires et de la dépendance au transport fluvial en raison du manque de réseau routier asphalté développé dans le pays.

SOURCE : AL JAZEERA

La Cour pénale internationale révèle une enquête sur d'éventuels crimes de guerre au Soudan

La Cour pénale internationale (CPI) a révélé qu'elle enquêtait sur des allégations de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité dans la ville soudanaise d'al-Fashir, au Darfour Nord. La CPI, qui peut poursuivre les crimes de guerre, les crimes contre l'humanité et le génocide, a ouvert cette enquête sur la base d'allégations crédibles. Dans un communiqué publié mardi, le procureur en chef du tribunal, Karim Khan, a souligné ses inquiétudes concernant les attaques à motivation ethnique contre des civils, le recours généralisé au viol et les attaques contre des hôpitaux dans le contexte du conflit en cours entre l'armée soudanaise et les forces paramilitaires de soutien rapide (RSF). Khan a exhorté les personnes disposant de preuves, notamment de matériel vidéo ou audio, à contacter son bureau. Al-Fashir, qui abrite plus de 1,8 million d'habitants et de personnes déplacées, est devenu un nouveau front dans la guerre rebelle au Soudan.

SOURCE :  CNN

La RD Congo prête serment à une femme Premier ministre pour une première historique

Mercredi, Judith Suminwa Tuluka a prêté serment en tant que première femme Premier ministre de la République démocratique du Congo, marquant une étape historique pour la nation avec l'un des plus faibles pourcentages de femmes au gouvernement. Ancien ministre d'État chargé de la Planification et coordinateur adjoint du Conseil présidentiel de suivi stratégique, Tuluka a prêté serment avec 54 autres membres du nouveau gouvernement de la RDC, qui comprend six vice-premiers ministres et dix ministres d'État. Lors de sa prestation de serment devant l'Assemblée nationale, elle a reconnu la portée symbolique de sa nomination et la responsabilité qu'elle implique. Elle a également dévoilé son programme d'action qu'elle entend poursuivre en tant que Premier ministre, comprenant la création de 2,6 millions d'emplois et la création d'une académie de mathématiques et d'intelligence artificielle à Kinshasa, la résolution des problèmes de sécurité nationale, la diversification économique, les infrastructures, les services publics. les services et le changement climatique.

SOURCE : L'AFRIQUE DE L'EST

L’Afrique subsaharienne réduit l’écart entre les sexes selon un nouveau rapport

Le rapport mondial sur l'écart entre les sexes 2024 du Forum économique mondial indique qu'il faudra encore cinq générations pour atteindre la parité entre les sexes à travers la planète. Même si cela signifie qu’il y a du travail à faire, le rapport révèle certains développements positifs, notamment en Afrique subsaharienne. D'une part, plus de la moitié des pays de la région ont réduit leur écart de disparité entre les sexes de plus de 70 %. Plus important encore, la région, qui se classe au sixième rang mondial, affiche un score de 68,4 %, ce qui indique des progrès en matière d'autonomisation politique. La Namibie et l'Afrique du Sud ont enregistré les plus grands progrès, la première se classant parmi les 10 premiers pays présentant les plus faibles écarts entre les sexes. La Sierra Leone a également fait des progrès significatifs, grimpant de la 32e place au 80e rang mondial. Malgré ces progrès, les femmes de la région se heurtent toujours à d’importants obstacles en matière de participation économique et d’éducation, et le rapport reconnaît qu’il y a beaucoup de travail à faire pour réduire l’écart entre les sexes à l’échelle mondiale.

SOURCE : AFRIQUE.COM

Le président nigérian fait la lumière sur l'automne de la cérémonie de la Journée de la démocratie

Mercredi, le président nigérian Bola Tinubu est tombé alors qu'il montait les marches d'un véhicule lors de la cérémonie de la Journée de la démocratie dans le pays. Malgré cet accident, l'homme de 72 ans se sentait assez bien pour en faire une blague plus tard dans la journée, lors d'un discours prononcé lors d'un banquet qui faisait partie des événements de la journée. Il a fait référence avec humour à l'automne, affirmant que les médias sociaux étaient confus s'il exécutait des mouvements de danse populaires nigérians, puis l'a comparé à la salutation traditionnelle yoruba pour les aînés appelée « idobale ». Après l'incident, l'un des opposants de Tinubu aux élections de 2023, Atiku Abubakar, a exprimé sa sympathie et lui a souhaité bonne chance. D’autres sur les réseaux sociaux ont également souligné que les chutes peuvent arriver à n’importe qui, y compris à des dirigeants comme le président Biden et Fidel Castro. Malgré les réactions sympathiques, l'incident a ravivé les inquiétudes concernant la santé de Tinubu, qui avaient déjà été soulevées lors de la campagne électorale de l'année dernière.

SOURCE :  BBC

L’Université de Cambridge rapatrie 39 objets ougandais pillés

Le Musée d'archéologie et d'anthropologie de l'Université de Cambridge a restitué 39 objets traditionnels à l'Ouganda dans le cadre d'un acte de restitution important. Ces objets, notamment des insignes tribaux et des poteries délicates, ont été remis à l'Ouganda samedi, plusieurs années après que les autorités ougandaises ont lancé une initiative pour les récupérer. Mark Elliott, conservateur principal en anthropologie du musée, a décrit le rapatriement comme une collaboration de musée à musée, déclarant que les artefacts seront prêtés à l'Ouganda pour une période initiale de trois ans avec la possibilité d'un prêt permanent en perspective. Les objets représentent une petite fraction des quelque 1 500 objets ethnographiques ougandais que Cambridge possède depuis un siècle, dont beaucoup ont été acquis auprès d'un missionnaire anglican actif en Ouganda à la fin du 19e et au début du 20e siècle. Le Musée de l'Ouganda à Kampala présentera ces objets dans une exposition temporaire l'année prochaine.

SOURCE : ACTUALITÉS AP

Le projet de la Grande Muraille Verte d'Afrique n'est pas sur la bonne voie pour être achevé en 2030

Le projet de la Grande Muraille Verte africaine, lancé en 2007 pour restaurer 100 millions d'hectares de terres dégradées, n'atteint pas son objectif de 2030, selon Alain Richard Donwahi, président du sommet des Nations Unies sur la désertification de 2022. Donwahi a révélé que l'initiative, qui s'étend sur 8 000 kilomètres de l'océan Atlantique à la mer Rouge, n'est achevée qu'à 30 % et est confrontée à de multiples défis, notamment des déficits de financement et des problèmes de coordination entre les 11 pays impliqués, dont certains sont confrontés à des crises humanitaires. En 2020, on estimait que le projet nécessiterait au moins 33 milliards de dollars de financement supplémentaire pour atteindre l’objectif de 2030. Alors que les donateurs internationaux avaient promis une somme de 19 milliards de dollars en 2021, seuls 2,5 milliards de dollars avaient été remboursés en mars 2023. Néanmoins, Donwahi insiste sur le fait que le projet est plus important que jamais, en particulier avec l'avancement du changement climatique, soulignant la nécessité d'un investissement accru. pour remettre le projet sur les rails.

SOURCE : REUTERS

Médiums, diseurs de bonne aventure et RADIOTAMTAM AFRICA

L’une de ces choses n’est pas comme les autres…

Même si aucun d'entre nous chez RADIOTAMTAM AFRICA ne peut prédire la prochaine grande histoire qui bouleversera notre monde, nous sommes sûrs d'une chose : votre contribution permet à nos journalistes de rester sur le terrain, de découvrir des faits et de raconter des histoires qui comptent. Pouvez-vous contribuer aujourd’hui à soutenir ce travail important ?

Faites un don aujourd'hui

Votre soutien est crucial pour maintenir la qualité de notre journalisme et garantir que les voix importantes de l'Afrique continuent d'être entendues. Grâce à vous, nous pouvons continuer à fournir des informations précises et pertinentes à notre audience.

#SoutienAuJournalisme #RadioTamTamAfrica #JournalismeAfricain #HistoiresQuiComptent #Contribution #Dons


Lien pour faire un don : 

15% en été 3eme jour gratuit

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article