États-Unis. La fête d’anniversaire de Barack Obama en pleine pandémie ne fait pas l’unanimité

05 août 2021 à 18h58 - 446 vues

Par RadioTamTam

Petits fours, invités de marque et règles sanitaires strictes… La « birthday party » de l’ancien président des États-Unis, Barack Obama, est difficile à avaler pour les Républicains. En pleine recrudescence de l’épidémie de Covid-19 aux États-Unis, ils dénoncent un « événement super-propagateur ».

Soixante ans, ça se fête. Et l’ancien président des États-UnisBarack Obama, ne semble pas avoir l’intention de passer à côté d’une fête d’anniversaire. Malgré l’attention particulière du Démocrate pour éviter que cet événement ne se mue en foyer épidémique de Covid-19, l’ex locataire de la Maison Blanche s’est attiré les foudres des Républicains.

Né le 4 août 1961, Barack Obama compte bien faire de son anniversaire un événement mémorable. Entre mer et champs, sur l’île huppée de Martha’s Vineyard, 475 personnes ont confirmé leur présence, selon le site d’information Axios . S’ajoutent à cela 200 employés.

Si aucune liste officielle n’a été dévoilée, de nombreuses célébrités devraient être présentes. L’actuel président, Joe Biden, aurait été convié mais ne sera pas de la fête, selon les dernières informations.

D’autres noms comme ceux de Beyoncé, Ellen Degeneres, Oprah Vinfrey, George Clooney, ou encore John Legend, qui avaient déjà participé aux 55 ans de l’ancien chef d’État en 2016, sont pressentis.

Un protocole anti-Covid strict

Pour assurer ses arrières malgré la flambée de l’épidémie aux États-Unis, Barack Obama a mis en place un dispositif strict. L’événement se déroulera exclusivement en extérieur et tous les invités devront être vaccinés et présenter un test négatif à l’entrée de la fête. Enfin, un « coordinateur Covid » a été désigné, mais son rôle exact reste flou.

En outre, Martha’s Vineyard, dans l’État du Massachusetts (est du pays), ne présentait lundi selon les données des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) qu’un niveau modéré de transmission du virus.

Les soutiens de Donald Trump s’indignent

Malgré les précautions du futur sexagénaire, les critiques n’ont pas tardé du côté des Républicains. Pour rappel, l’administration de Donald Trump avait plusieurs fois été conspuée après l’organisation d’événements non-masqués à la Maison Blanche ou dans les ministères.

L’élu républicain Jim Jordan, un fidèle de Donald Trump, a ironisé sur Twitter, affirmant que les Démocrates dénonceraient un « dangereux événement super-propagateur », « si c’était la fête d’anniversaire du président Trump », et concluraient que les organisateurs d’un tel rassemblement « tuent des gens.»

Un autre élu républicain s’est demandé si les Démocrates exigeraient que Barack Obama demande à tous ses convives qu’ils portent le masque durant la fête. Les autorités sanitaires outre-Atlantique recommandent fortement le port de celui-ci en intérieur comme en extérieur.

La cheffe du parti républicain, Ronna McDaniel s’est de son côté interrogée sur une « exception » aux mesures de freinage de l’épidémie « pour les fêtes auxquelles participent de riches célébrités libérales ».

Côté démocrate, la porte-parole de la Maison Blanche Jen Psaki a rappelé lundi 2 août les précautions qui seront en vigueur. « L’ancien président, qui soutient la vaccination et le respect des conseils des experts de santé publique, se les applique aussi certainement à lui-même », a-t-elle lancé.

Source : Ouest France

Tous les produits présentés dans cette histoire sont sélectionnés indépendamment par nos éditeurs. Toutefois, lorsque vous achetez quelque chose par le biais de nos liens de vente au détail, nous pouvons gagner une commission d’affiliation pour financer les charges de la station radio, vous pouvez nous soutenir en faisant vos achats.

Jimmy Powerwash HW8 PRO

Aidez-nous à bâtir une radio dynamique. Faite un don maintenant

L’équipe de RadioTamTam Propulsé par HelloAsso

Become a Patron!

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article