radiotamtam.org/ads.txt. google.com, google.com,google.com, pub-3931649406349689, DIRECT, f08c47fec0942fa0/ ===

©Revue de presse actualités d’Afrique RadioTamTam AFRICA du 16 mai 2024 REVUE DE PRESSE 16 mai 2024

16 mai 2024 à 18h10 - 626 vues

Par Félicité VINCENT

Bonjour et bienvenue sur RADIOTAMTAM AFRICA, votre source d'informations incontournable pour tout ce qui concerne l'actualité africaine. Je suis Félicité VINCENT, FOUNDER CEO de RADIOTAMTAM AFRICA, Alumni ESSEC, l'écriture est une vocation que je mets au quotidien au profit de la rédaction de RADIOTAMTAM AFRICA et je vous accompagnerai tout au long de cette émission de revue de presse, où nous passerons en revue les événements les plus marquants qui ont secoué le continent au cours de la journée du 16 mai 2024.

Entre les bouleversements politiques, les avancées économiques, et les développements sociaux, l'Afrique est un continent en constante évolution, où chaque jour apporte son lot de défis et d'opportunités. À travers cette émission, nous nous efforcerons de vous fournir une analyse approfondie et équilibrée des événements qui façonnent notre continent.

Nous parcourrons les unes des journaux les plus influents, nous nous pencherons sur les reportages des correspondants sur le terrain, et nous donnerons la parole à des experts et des commentateurs pour vous offrir un éclairage complet sur les sujets brûlants de l'actualité africaine.

Restez avec nous alors que nous plongeons dans le tourbillon de l'actualité, et que nous explorons les enjeux et les dynamiques qui façonnent le visage de l'Afrique d'aujourd'hui.

Vous écoutez RADIOTAMTAM AFRICA, et c'est maintenant l'heure de s’abonner de la revue de presse.

Voici ce que nous suivons aujourd’hui un aperçu dynamique politique et sociales au Gabon :

Actualité Ambassade du Gabon en France et la diaspora gabonaise d’Europe : C'est un véritable honneur de voir une telle unité et fierté au sein de la communauté gabonaise en France et dans toute l'Europe. La passion et l'engagement manifestés autour de la visite du président de la transition témoignent d'un attachement profond à leurs racines et à leur patrie. L'ambassadrice Madame Marie-Edith Tassyla-Ye-Doumbeneny doit certainement être impressionnée par cet élan de solidarité et de dévouement de la diaspora gabonaise.

La réunion des organisations gabonaises à la Chancellerie représente un pas significatif dans la préparation de la visite du Chef de l'État, le Général de Brigade Brice Clotaire Oligui Nguema. Cela démontre un professionnalisme exemplaire et une volonté farouche de faire de cet événement un succès retentissant. Ces moments de rassemblement et de coopération renforcent non seulement les liens entre les Gabonais de la diaspora et leur patrie, mais ils soulignent également l'importance de la solidarité et de l'engagement communautaire dans la réalisation d'objectifs communs. Ils témoignent d'une véritable force collective et d'un attachement indéfectible à l'identité nationale gabonaise.

©Revue de presse actualités d’Afrique RADIOTAMTAM AFRICA jeudi 16 mai 2024. Voici ce qu’il faut retenir de la journée de l’actualité concernant le contient africain.

TOUT LE MONDE DOIT SAVOIR  BIEN AGIR EN 2024 EN AFRIQUE DE L’EST SOUDAN AFP ECRIT : Les États-Unis ont imposé mercredi des sanctions à deux commandants de la force paramilitaire soudanaise, promettant de faire pression pour empêcher l’unité d’une offensive sur la ville d’el-Fasher au Darfour. Le département du Trésor a déclaré qu’il gelait tous les avoirs américains et criminalisait les transactions avec Ali Yagoub Gibril, commandant des Forces de soutien rapide au Darfour central, et un général de division des RSF impliqué dans la planification opérationnelle, Osman Mohamed Hamid Mohamed... » [Le porte-parole du département d’État, Matthew Miller, a déclaré dans un communiqué].


TOUT LE MONDE DOIT SAVOIR  BIEN AGIR EN 2024 EN AFRIQUE DE L’EST ENCORE SOUDAN TRIBUNE DU SOUDAN ECRIT : Le Syndicat des journalistes soudanais a déclaré que le renseignement militaire avait arrêté le journaliste Siddiq Dalay dans la ville de Damazin, dans la région du Nil Bleu, lundi. Le syndicat a fermement condamné l’arrestation de Dalay, tenant le renseignement militaire responsable de sa sécurité, et a exigé sa libération immédiate et inconditionnelle. Le syndicat a mis en garde les deux parties au conflit armé au Soudan contre les dangers de l’escalade des violations des droits des journalistes, de les cibler et d’utiliser l’arrestation comme méthode pour les faire taire, les intimider et les terroriser... Une augmentation des violations à divers niveaux contre les journalistes a été observée, avec 39 journalistes, dont cinq femmes journalistes, arrêtés ou arrêtés par les deux parties au conflit armé au Soudan.

TOUT LE MONDE DOIT SAVOIR  BIEN AGIR EN 2024 EN AFRIQUE DU NORD TUNISIE APNEWS ECRIT : 2 journalistes en détention en Tunisie alors que les autorités lancent une vague d’arrestations contre les détracteurs. Les autorités [tunisiennes] ont déclenché cette semaine une nouvelle campagne de répression contre les opposants présumés au gouvernement du président Kais Saied. La militante pour les migrations Saadia Mosbah, le caméraman de France 24 Hamdi Tlili et l’avocate Sonia Dahmani figuraient parmi les personnes arrêtées ces derniers jours. Tlili a ensuite été libéré sans être inculpé, selon le Club des correspondants étrangers d’Afrique du Nord. Mercredi, le journaliste de radio Borhen Bsaies et le chroniqueur d’opinion Mourad Zeghidi ont été maintenus en détention provisoire quatre jours après leur arrestation. Ils ont été accusés d’avoir violé une loi sur la cybercriminalité, d’avoir interdit les fausses nouvelles et d’avoir porté atteinte à la sécurité de l’État... Les arrestations politiques sont devenues de plus en plus fréquentes depuis que le président Kaïs Saïed a pris le pouvoir il y a cinq ans, mais la fréquence des événements de cette semaine a suscité un regain de peur en Tunisie et alarmé les alliés internationaux du pays.

TOUT LE MONDE DOIT SAVOIR  BIEN AGIR EN 2024 EN AFRIQUE CENTRALE GABON AFRICA BUSSINESS INSIDER ECRIT : Le président gabonais déchu Ali Bongo entame une grève de la faim Le président déchu du Gabon, Ali Bongo, et ses deux fils ont entamé une grève de la faim, affirmant qu’ils sont soumis à des « actes de torture et de barbarie », selon les avocats de la famille. Bongo a été évincé lors d’un coup d’État militaire l’année dernière. Le 30 août, quelques minutes après que la commission électorale de l’État a déclaré que le président Ali Bongo avait remporté un troisième mandat, un groupe de hauts responsables militaires gabonais est apparu à la télévision nationale mercredi matin et a déclaré qu’ils avaient pris le pouvoir. Ils ont dissous les institutions de l’État, notamment le Sénat, l’Assemblée nationale et la Cour constitutionnelle. Depuis, lui et ses fils, Jalil et Bilal, sont confinés chez eux dans la capitale, Libreville. La junte a également emprisonné l’épouse d’Ali Bongo, Sylvia Bongo, et leur fils aîné, Noureddin, qui attendent leur procès pour corruption. Dans un communiqué, leurs avocats ont affirmé que Sylvia et Noureddin avaient été battus et étranglés pendant leur détention, a rapporté la BBC. Ils ont en outre allégué que Noureddin avait été torturé, fouetté et « même électrocuté avec un taser »... Les avocats de la famille ont également déposé une plainte auprès du tribunal judiciaire de Paris, une semaine seulement avant la visite prévue du chef de la junte gabonaise, le général Brice Oligui Nguema, en France.


TOUT LE MONDE DOIT SAVOIR  BIEN AGIR EN 2024 EN AFRIQUE DE L’EST SOMALIE GAROWE EN LIGNE ECRIT : Un haut responsable d’Al-Shabaab se rend en Somalie Un membre de haut rang du groupe Al-Shabaab [Sidow Ali Ibrahim] s’est rendu en Somalie, l’Armée nationale somalienne (SNA) intensifiant ses opérations contre le groupe, qui se bat pour renverser le fragile gouvernement fédéral somalien soutenu par l’ONU... Dans les États du Sud-Ouest et du Galmudug, le nombre de membres d’al-Shabaab renonçant à l’extrémisme violent a augmenté, confirmant encore l’impact positif de la lutte contre le groupe... Les militants d’al-Shabaab ont mené des attaques de représailles dans différentes parties du pays, mais ils semblent être dépassés par l’activation des opérations militaires contre eux. Le gouvernement a accordé l’amnistie à ceux qui sont prêts à se rendre.


TOUT LE MONDE DOIT SAVOIR  BIEN AGIR EN 2024 EN AFRIQUE DU SUD-EST MOZAMBIQUE APNEWS ECRIT : Un groupe islamiste opérant dans la province de Cabo Delgado, dans le nord du Mozambique,a utilisé des garçons âgés d’à peine 13 ans lors d’attaques contre une ville la semaine dernière et les habitants qui ont été forcés de fuir les combats ont reconnu certains des enfants soldats comme étant leurs proches disparus, a déclaré mercredi le groupe de défense des droits de l’homme Human Rights Watch. Al-Shabab, qui est affilié au groupe État islamique, a déjà été accusé par les agences de l’ONU d’avoir enlevé des enfants et de les avoir utilisés comme soldats dans son insurrection dans la région, qui a commencé en 2017. Une recrudescence d’attaques par les insurgés en mars a fait au moins 70 disparitions d’enfants, selon les autorités locales et un groupe d’organisations humanitaires. Des témoins ont déclaré au groupe de défense des droits de l’homme que des dizaines d’enfants soldats avaient été utilisés dans les attaques et avaient été vus portant des fusils d’assaut de type AK et des ceintures de munitions. Le recrutement d’enfants de moins de 15 ans comme soldats est un crime de guerre au regard du droit international.

TOUT LE MONDE DOIT SAVOIR  BIEN AGIR EN 2024 EN AFRIQUE SUD-EST ENCORE MOZAMBIQUE ACTUALITES ECRIT : La SAMIM, dirigée par l’Afrique du Sud, quitte Cabo Delgado au Mozambique après un certain succès, mais un travail qui n’est pas encore terminé. La mission de la SADC au Mozambique (SAMIM) quittera officiellement la province de Cabo Delgado, riche en pétrole, en juillet, trois ans après avoir été déployée et avoir combattu des militants à 67 reprises entre août 2021 et décembre 2023. Mais avec seulement des troupes sud-africaines restantes, la mission n’en avait pas fait assez, ont suggéré les analystes et les événements récents... Les contingents du Botswana et du Lesotho ont quitté Cabo Delgado en avril, la Namibie et l’Angola sont partis début mai, ne laissant que la SANDF. La SANDF a fourni les deux tiers de la force et a financé l’ensemble de l’opération. Avec la dissolution de la SAMIM, les troupes de la SANDF devraient rester au moins jusqu’en mars de l’année prochaine, tandis que l’attention régionale se porterait sur la mission de la SADC en République démocratique du Congo, a déclaré le secrétaire exécutif de la SADC, Elias Magosi. La force de la SANDF qui restera au Mozambique, estimée à environ 200 hommes contre environ 1 400, s’occupera d’activités maritimes illégales.


TOUT LE MONDE DOIT SAVOIR  BIEN AGIR EN 2024 EN AFRIQUE DE EST MOZAMBIQUE TRIBUNE DU SOUDAN ECRIT : L’Ouganda et la Chine sont actuellement en pourparlers avec Sinohydro Corporation Limited, une entreprise chinoise, pour le développement d’une ligne de transport d’électricité de 180 millions de dollars afin de permettre à l’Ouganda d’exporter de l’électricité vers le Soudan du Sud. Dans le cadre des pourparlers, une délégation dirigée par Yang Yi Xin, vice-président de Sinohydro Corporation, a rencontré lundi le président ougandais Yoweri Museveni, a indiqué le bureau du président dans un communiqué. Le projet comprendra la construction d’une ligne de transmission à haute tension de 138 km (85,75 miles) pour acheminer l’électricité au Soudan du Sud, l’expansion de deux sous-stations et la construction d’une nouvelle... Museveni s’est engagé à soutenir l’offre de Sinohydro pour développer le projet... La société chinoise achève un projet hydroélectrique de 1,5 milliard de dollars et de 600 mégawatts sur le Nil, destiné à être la source des exportations d’électricité vers le Soudan du Sud.

TOUT LE MONDE DOIT SAVOIR  BIEN AGIR EN 2024 EN AFRIQUE DE L’OUEST GAMBIE APNEWS ECRIT : Un tribunal suisse condamne un ancien ministre gambien de l’Intérieur à 20 ans de prison pour crimes contre l’humanité. La plus haute cour pénale de Suisse a condamné mercredi un ancien ministre de l’Intérieur de la Gambie pour crimes contre l’humanité et à 20 ans de prison pour son rôle dans le meurtre, la torture et d’autres formes de répression commises par les forces de sécurité de ce pays d’Afrique de l’Ouest sous son dictateur de longue date. Les procureurs avaient requis une peine de prison à vie pour Ousman Sonko, ministre de l’Intérieur de la Gambie de 2006 à 2016 sous le président de l’époque, Yahya Jammeh. Mais les groupes de défense des droits de l’homme, dirigés par TRIAL International, qui ont aidé à porter l’affaire, ont salué ce qu’ils ont appelé une décision historique impliquant un ancien fonctionnaire du gouvernement pour crimes contre l’humanité, affirmant qu’elle pourrait créer un précédent pour la justice internationale. Il a cité la répression des opposants politiques, des journalistes et des putschistes présumés sous le règne de Jammeh pendant 22 ans.

TOUT LE MONDE DOIT SAVOIR  BIEN AGIR EN 2024 EN AFRIQUE DE L’OUEST BENIN REUTERS ECRIT : Le Bénin est provisoirement revenu sur sa décision de bloquer les exportations de pétrole brut du Niger via son port et a accepté de tenir une réunion entre les deux pays, a déclaré mercredi le ministre des Mines de ce pays d’Afrique de l’Ouest. La semaine dernière, dans une escalade des tensions avec son voisin, le Bénin a déclaré avoir bloqué les exportations du Niger enclavé, exigeant que le pays dirigé par la junte rouvre sa frontière aux marchandises et normalise les relations avant que les expéditions de brut ne puissent reprendre... Les relations entre le Bénin et le Niger sont tendues depuis qu’un coup d’État en juillet 2023 au Niger a conduit le bloc régional ouest-africain CEDEAO à imposer des sanctions strictes pendant plus de six mois. Les flux commerciaux dans la région devraient se normaliser après que le bloc régional ouest-africain a levé les sanctions pour dissuader le Niger de se retirer de l’union politique et économique. Mais le Niger a gardé ses frontières fermées aux marchandises en provenance du Bénin et n’a pas officiellement dit au Bénin pourquoi il l’a fait, a déclaré le président Patrice Talon dans un communiqué la semaine dernière.

TOUT LE MONDE DOIT SAVOIR  BIEN AGIR EN 2024 EN AFRIQUE DE L’OUEST NIGER LE NOUVEL HUMANITAIRE ECRIT : Dans le Niger post-coup d’État, la migration redevient légale. Depuis la destitution du gouvernement élu en juillet dernier, le gouvernement militaire au pouvoir au Niger... expulsé des soldats français du pays, abrogé une loi de 2015 qui avait été la pierre angulaire des efforts de l’UE pour freiner la migration, puis annulé deux missions de l’UE travaillant avec les forces de sécurité nigériennes sur un certain nombre de questions, notamment la lutte contre les militants djihadistes et l’arrêt du mouvement des personnes d’Afrique de l’Ouest vers l’Europe... Dans la ville d’Agadez, au nord du Niger – qui a longtemps été un point de passage pour les demandeurs d’asile et les migrants qui espèrent atteindre l’Afrique du Nord et l’Europe – l’abrogation en novembre dernier de la loi sur les migrations de 2015 a un effet tangible... Un rapport de l’agence des Nations Unies pour les migrations, l’OIM, a enregistré une augmentation combinée de 50 % des mouvements à travers les frontières nord du Niger avec l’Algérie et la Libye entre décembre 2023 – date à laquelle la loi anti-migration a été abrogée – et janvier 2024, y compris une augmentation de 94 % du nombre de personnes traversant la frontière vers la Libye. Selon le rapport de l’OIM, 75 % des personnes qui ont fait le voyage étaient des Nigériens qui cherchaient du travail en Afrique du Nord.


TOUT LE MONDE DOIT SAVOIR  BIEN AGIR EN 2024 EN AFRIQUE DE L’EST ETHIOPIE ADDIS STANDARD ECRIT : Une délégation dirigée par l’attaché militaire du Qatar en Éthiopie, le général de brigade Mohammed Ali Al Hajri, a rencontré mardi et a discuté avec le général de brigade Kebede Regasa, commandant de l’Université éthiopienne de la défense, de diverses questions, notamment le renforcement de la coopération en matière d’excellence en matière de technologie militaire entre les deux pays, selon les Forces de défense nationales éthiopiennes (ENDF). Lors d’une visite à l’Université éthiopienne de la défense, le général de brigade Mohammed Ali Al Hajri a vu les activités académiques militaires menées par l’université, y compris les domaines d’étude et de recherche, et a déclaré que ces activités étaient vitales pour accroître l’excellence technologique militaire moderne du pays dans divers domaines militaires, selon le compte rendu de l’événement par l’ENDF. Le commandant a en outre expliqué qu’en favorisant une relation étroite entre les deux pays, il était possible de créer des liens dans les établissements d’enseignement militaire dans de nombreux domaines de la technologie militaire, de la formation, de l’étude et de la recherche, entre autres.


TOUT LE MONDE DOIT SAVOIR  BIEN AGIR EN 2024 EN AFRIQUE DU NORD LIBYE ONU INFO ECRIT : Le chef sortant de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL) a exhorté les dirigeants à sortir de l’impasse et à ramener le pays sur la voie de la paix et de la stabilité. ONU Info : Quels sont les derniers efforts de la MANUL pour inverser la réticence intentionnelle à s’engager sérieusement et avec ténacité pour retarder les élections en Libye ? Abdoulaye Bathily : Le Haut Conseil d’Etat, le Conseil présidentiel, le Gouvernement d’unité nationale et l’Armée nationale libyenne sont les structures qui peuvent aujourd’hui faire la paix ou faire la guerre en Libye, qui sont au cœur du problème dans le pays. C’est pourquoi, pour nous, cela a été considéré comme un mécanisme inclusif qui pourrait apporter un règlement pacifique, s’ils sont prêts à le faire. Malheureusement, certains d’entre eux ont posé des conditions ou des conditions préalables. De plus, ils ont malheureusement été soutenus par certains acteurs extérieurs qui ont pris des initiatives parallèles qui ont eu tendance à neutraliser nos initiatives. Tant que ces mêmes acteurs sont soutenus d’une manière ou d’une autre par des acteurs extérieurs, nous ne pouvons pas avoir de solution... ONU Info : Vous avez également exprimé votre inquiétude quant à la présence d’acteurs armés et d’armes lourdes dans la capitale, Tripoli. Pouvez-vous nous en dire plus sur la situation sécuritaire là-bas et en Libye en général ? Abdoulaye Bathily : Nous savons tous que la Libye est aujourd’hui presque un supermarché ouvert d’armes, qui sont utilisées pour la compétition politique interne entre les groupes armés, mais aussi dans les ventes d’armes, dans la course aux armements et dans le commerce des armes avec leurs voisins et au-delà. La situation sécuritaire est de plus en plus préoccupante pour les citoyens car tous ces groupes se disputent plus de pouvoir et plus d’accès aux richesses du pays, et par conséquent, leurs rivalités exacerbent les tensions dans toute la Libye et en particulier dans l’ouest de la Libye.

TOUT LE MONDE DOIT SAVOIR  BIEN AGIR EN 2024 EN AFRIQUE DE L’EST ZIMBABWE REUTERS ECRIT : Plus de la moitié de la population zimbabwéenne aura besoin d’une aide alimentaire Cette année, à la suite d’une sécheresse dévastatrice qui a entraîné de mauvaises récoltes généralisées, les organisations humanitaires cherchant des fonds pour sauver de nombreuses personnes de la faim, a appris mardi soir le cabinet du pays... Le Zimbabwe est l’un des pays les plus touchés par la sécheresse induite par El Niño en Afrique australe, la Zambie et le Malawi étant également confronté à des pénuries alimentaires cette année. Il s’agit de la pire sécheresse au Zimbabwe depuis 40 ans, selon le gouvernement. La dernière évaluation des récoltes présentée au Cabinet du Zimbabwe a également révisé à la hausse le déficit de production de maïs du Zimbabwe à 77 % par rapport aux prévisions de la semaine dernière.

JE TERMINE TOUT LE MONDE DOIT SAVOIR  BIEN AGIR EN 2024 EN AFRIQUE DE L’EST KENYA SEMAFOR ECRIT : Les communautés du Kenya luttent contre un projet de carbone qui a vendu des crédits à Meta et Netflix. Le Northern Kenya Rangelands Carbon Project (NKRCP), qui se décrit comme le plus grand projet d’élimination du carbone des sols au monde, a vendu des crédits carbone à des entreprises telles que Meta, Netflix et la banque britannique NatWest. Il restaure et entretient les prairies pour absorber le carbone, notamment en gérant les modèles de pâturage des troupeaux de bétail sur les 4,7 millions d’acres qu’il couvre. L’absorption du carbone lui permet de générer des crédits carbones qui peuvent être achetés par les entreprises pour compenser leurs émissions de gaz à effet de serre. Cependant, le projet continue de se heurter à une forte opposition de la part de nombreux membres des communautés locales touchées, qui dis-les qu’il perturbe leurs modes de vie et leur refuse l’accès à leurs terres ancestrales. Beaucoup dis-le également que cela met les femmes en danger en raison des conditions de travail difficiles dans certaines régions.

Chez RADIOTAMTAM  AFRICA, nous croyons en l'accès libre à l'information pour tous. Contrairement à de nombreuses publications mondiales, nous n'avons pas ajouté de Stripe à notre site Web ou à nos newsletters. Nous nous engageons envers l'Afrique et vous invitons à visiter notre plateforme régulièrement pour rester informé sur l'actualité, les affaires, les arts et la culture, les voyages, la musique, la mode, les sports, les événements et bien plus encore.

Cependant, maintenir une telle plateforme demande des ressources. Si vous appréciez notre contenu et que vous souhaitez soutenir notre travail, nous vous invitons à envisager une contribution financière. Même un don aussi modeste que 1 € peut faire une grande différence pour nous.

Votre soutien nous permettra de continuer à fournir un journalisme de qualité, de maintenir nos équipements et de rémunérer nos équipes dévouées. Cela nous aidera également à développer de nouveaux programmes et à diversifier notre contenu pour mieux servir notre communauté.

Si vous le pouvez, envisagez de contribuer dès maintenant. Chaque dollar compte et signifie beaucoup pour nous. Ensemble, nous pouvons continuer à promouvoir une Afrique dynamique, vibrante et prospère à travers nos reportages, nos analyses et nos programmes.

Pour contribuer, il vous suffit de cliquer sur le lien ci-dessous. Merci pour votre générosité et pour votre soutien continu.

CONTRIBUEZ MAINTENANT

Nous vous remercions de votre fidélité et de votre soutien.

L'équipe de Chez RADIOTAMTAM  AFRICA

 

CONTRIBUEZ MAINTENANT

Zeeman: Une bonne qualité au prix le plus bas. Zeeman: Une bonne qualité au prix le plus bas. Zeeman: Une bonne qualité au prix le plus bas.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article