Cet artiste donne vie aux mythes de la diaspora noire à travers des autoportraits

17 septembre 2019 à 20h47 - 275 vues

Dans une nouvelle série d'autoportraits, photographe V. Jackson Ayana explore les mythes liés à la mer qui ont surgi au cours des voyages traumatiques de la traite des esclaves. Jackson partage son temps entre Paris, Johannesburg et New Artiste.jpg (262 KB)York-villes sur les trois continents qui ont marqué la traite des esclaves triangulaire. L'histoire de l'expérience noire dans chacune de ses régions d'origine sature ses images, intitulé « Take Me to the Water ».

SOURCES: artsy

Annoncer sur notre Radio

Plutôt mobile ? Ou Alexa ? Téléchargez votre App 

Alexa, mets RadioTamTam
Emmène RadioTamTam partout avec toi avec l’application mobile.

Téléchargez maintenant votre l’App Store, Google Play ou Alexa d'Amazon et vous aurez toutes l’actualités avec vous.

apps Store

Aidez-nous, vous pouvez nous aider financièrement.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article