AFRIQUE2050 : Le site de la nouvelle base d'Amazon en Afrique

01 mai 2021 à 00h03 - 573 vues

Par RadioTamTam

  • Le développement du River Club au Cap, d’une valeur de 4,5 milliards de r4,5 milliards, a reçu le feu vert.
  • Cette approbation fait suite à des années d’objections déposées par des militants écologistes et des organisations de protection du patrimoine.
  • Le développement mettra en vedette des bureaux, des détaillants, des restaurants et des appartements, amazon étant classé comme le « locataire d’ancrage ».
  • Pour plus d’histoires aller à www.BusinessInsider.co.za.

La ville du Cap a donné son feu vert à un nouveau développement qui accueillera la nouvelle base d’opérations africaine du géant mondial de la technologie Amazon.

Le Liesbeek Leisure Properties Trust, propriétaire du terrain de golf River Club et du centre de conférences de l’Observatoire, a obtenu l’autorisation de commencer à développer la parcelle de terrain de 15 hectares.

Le développement du Club River comprendra des unités commerciales et résidentielles.

Près de 60.000 m² seront utilisés comme espace de bureau, avec Amazon comme locataire d’ancrage. Un espace à usage mixte pour les détaillants, un hôtel de 200 chambres, une salle de sport, des restaurants et des salles de conférence feront également partie du développement.

Liesbeek Leisure Properties Trust, qui a acheté le terrain à l’autorité ferroviaire et portuaire publique Transnet en 2015, a également alloué 31 900 m² à des unités résidentielles.

Amazon, qui est actuellement basé dans un immeuble de bureaux sur Roeland Street, serait à la recherche d’une plus grande base d’opérations au Cap depuis 2018. Le déménagement au River Club, qui devrait consolider le web et les services à la clientèle d’Amazon, permettra d’étendre la surface opérationnelle de l’entreprise à environ 70 000 m².

Mais le développement du River Club, d’une valeur de 4,5 milliards de R4,5 milliards, a fait l’objet de vives contestations judiciaires.

L’opposition au développement remonte à 2016, lorsqu’un projet de rapport de portée a été déposé par SRK consulting pour le compte du Liesbeek Leisure Properties Trust.

Le développement devait se terminer en trois phases, commençant en 2018 et se terminant en 2021.

Au lieu de cela, les préoccupations concernant l’impact environnemental du développement et l’importance culturelle de la région du parc urbain des Deux-Rivières ont donné lieu à plus de 400 objections.

Les défenseurs de l’environnement ont soutenu que la construction du méga-aménagement sur la plaine inondable entre les rivières Black et Liesbeek endommagera l’écosystème et augmentera le risque d’inondation dans les propriétés adjacentes.

Ce site est également historiquement important. Les Khoisan ont d’abord été chassés du site par des colons européens à leur arrivée au Cap, selon Heritage Western Cape (HWC). Une protection provisoire de deux ans a été accordée à HCW pour protéger la région contre le développement et a expiré en 2020.

Les questions environnementales et culturelles ont maintenant été abordées, a déclaré mardi le maire du Cap, Dan Platon.

« La Ville a examiné attentivement et en profondeur tous les mémoires et préoccupations au cours du processus d’appel, a expliqué M. Platon.

« Nous sommes parfaitement conscients de la nécessité d’équilibrer l’investissement et la création d’emplois, ainsi que les considérations liées au patrimoine et à la planification. »

Afin d’atténuer le risque d’inondation, le canal de Liesbeek sera réhabilité et la partie ouest de la parcelle transformée en « swale végétalisé » avec un sol coulé recouvert de plantes qui absorberont et filtreront les eaux pluviales. Ces mesures ont été appuyées par un expert en hydrologie dans une présentation au Comité consultatif d’appel de la planification (PAAP), selon Platon.

Liesbeek Leisure Properties Trust a également reçu l’ordre d’examiner les commentaires du Collectif des Premières Nations, une organisation dirigée par Khoisan qui s’opposait initialement au développement. Pour honorer l’importance culturelle du site, le promoteur a déjà accepté d’incorporer les éléments suivants :

  • Un jardin indigène
  • Centre culturel, patrimonial et médiatique pour les Premières nations
  • Un sentier patrimoine-éco
  • Un amphithéâtre-jardin à l’usage des Premières nations et du public
  • Symboles au cœur du récit des Premières nations
  • Nommer des routes intérieures inspirées du récit des Premières nations

Bien que la demande de changement de zonage présentée par le Liesbeek Leisure Properties Trust – pour permettre des utilisations commerciales et résidentielles générales – ait été approuvée, tous les bâtiments seront limités à une hauteur de 44 mètres.

Les développeurs devront également fourre-tout sur R74 millions pour mettre à niveau les services d’ingénierie comme les connexions d’eau.

Réduction de 5% pour la fête des mères

Faites un don aujourd’hui pour soutenir le journalisme indépendant. RadioTamTam est une station de radio de musique, Country, Française et du monde en ligne et s’appuie sur les dons des communautés du monde entier pour pouvoir maintenir l’excellente de la musique country, Rap, pop et du monde que vous écoutez également. Votre soutien et vos contributions nous permettrons d’atteindre nos objectifs et d’améliorer les conditions de travail. Votre don va financer notre mission. Vous pouvez faire votre don à notre station maintenant. Vous pouvez nous apporter votre soutien aujourd'hui. Pour toute personne souhaitant figurer sur la liste des lève-tôt, veuillez envoyer un e-mail à contact@radiotamtam.info

Et merci d'avoir lu. 

L’équipe de RadioTamTam Propulsé par HelloAsso

Become a Patron!

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article