google.com, pub-3931649406349689, DIRECT, f08c47fec0942fa0

AFRIQUE2050 : La stratégie nationale du Togo promeut l'entrepreneuriat féminin en mettant l'accent sur l'inclusion financière Afrique 2050 23 mai 2022

23 mai 2022 à 00h26 - 244 vues

Par RadioTamTam

L’AFRIQUE PEUT MONTRER AU MONDE QUE LES FEMMES ENTREPRENEURS SONT NOTRE AVENIR

Selon une étude de la Banque mondiale de 2019, l'Afrique subsaharienne a le taux d'entrepreneuriat le plus élevé au monde : près de 42 % de la population active, hors secteur agricole, sont des travailleurs indépendants ou des employeurs. Cependant, la contribution du secteur privé à la réduction de la pauvreté et à la prospérité partagée est entravée car la plupart des entrepreneurs ont du mal à étendre leurs activités au-delà des activités de subsistance à petite échelle. Et cela est particulièrement vrai pour les femmes. Les femmes ont toujours joué un rôle majeur dans les économies de l'Afrique subsaharienne – la seule région du monde où elles représentent la majorité des travailleurs indépendants. Les femmes togolaises montrent la voie en montrant comment, dans les affaires, le dévouement mène au succès. Le gouvernement togolais s'est engagé depuis longtemps en faveur de l'égalité des sexes et est également le pays qui compte le taux le plus élevé de femmes occupant des postes de direction, selon l'Organisation internationale du travail.

Par des mesures ciblées et concrètes qui contribuent à la formalisation et à la croissance des entreprises : mécanismes de microcrédit, prêts et subventions adaptés aux besoins des femmes entrepreneures, qu'elles soient débutantes ou expérimentées : près des ¾ des femmes chefs d'entreprise au Togo ont emprunté de l'argent de démarrer leur activité, un taux plus élevé qu'au Nigeria (60%) ou qu'en Afrique du Sud (45%). Le Togo a montré que soutenir les femmes entrepreneurs avec une gamme de politiques financièrement inclusives aide à libérer leur potentiel et profite à l'économie dans son ensemble : aujourd'hui, les microentreprises dirigées par des femmes génèrent plus de bénéfices que celles dirigées par des hommes. Et le Togo est le seul pays de l'Union économique et monétaire ouest-africaine où c'est le cas.

Les femmes qui ont tiré parti des politiques d’inclusion financière que nous avons mises en œuvre sont devenues des modèles pour toutes les jeunes filles qui cherchent à transformer leurs idées et leur énergie créative en revenus durables en tirant le meilleur parti du principe fondamental de l’égalité des chances pour tous.


Cela amorce un cercle vertueux : les femmes entrepreneures apportent de la croissance en impliquant d’autres femmes. Les femmes entrepreneurs sont en effet beaucoup plus susceptibles d’employer des femmes que leurs homologues masculins. En fait, environ 75% de leurs travailleurs sont des femmes, alors que ce chiffre tombe à 20% dans les entreprises appartenant à des hommes. Les femmes avaient l’habitude de créer leur propre entreprise par nécessité sur le continent africain, maintenant de plus en plus d’entre elles démarrent leur propre entreprise par pure détermination, alliant innovation et traditions, comme les jeunes « Nanettes » maintenant fièrement perpétuer l’héritage de leurs ancêtres « Nana Benz ».


Il y a beaucoup d’histoires individuelles à raconter: Mme Kangbeni Yendoupi, qui est passée du statut de vendeuse itinérante à celui de vendeur de fruits et légumes à grande échelle; Mme Rose Konde, devenue un acteur majeur de la culture de l’huile de palme dans la région de Tabligbo ; ou Mme Laouratou Zibo, qui a fait passer son entreprise de quincaillerie et d’équipement de construction à Blitta à un niveau supérieur. Tous ces développements ont été rendus possibles par notre Fonds national pour l’inclusion financière (FNFI) qui a fourni des prêts garantis à ces femmes.
Ce ne sont là que quelques exemples dont j’ai été témoin, dans mon pays, de l’énorme pouvoir de l’entrepreneuriat féminin, avec le soutien approprié du gouvernement. C’est pour diffuser ces opportunités à toutes les femmes du Togo que mon ministère et la FNFI ont garanti près de 1,8 million de prêts, totalisant plus de 100 milliards de FCFA depuis 2014. 59 % de ces fonds sont allés aux femmes. Une indication clé du succès de ces régimes est le taux de remboursement, qui s’élève à environ 94% dans les délais convenus.


Mon message n’est pas de dégrader le succès des hommes en affaires. Il s’agit plutôt de mettre en lumière un simple fait qui, pour beaucoup, n’est pas évident : promouvoir l’entrepreneuriat chez les femmes, c’est promouvoir la croissance et le développement de l’ensemble du continent africain ; cela nous profite à tous.

Soutenez et faites un don Vous pouvez montrer votre appréciation pour RadioTamTam et soutenir le développement futur en faisant un don ou en achetant les produits partenaire d’affiliation. Merci! Ensemble pour façonner une radio dynamique. Faites un don maintenant Payez ce que vous pouvez vous permettre. Ensemble pour façonner une radio dynamique. Faites un don maintenant Cliquez sur le bouton ci-dessous MAINTENANT pour commencer et je vous souhaite la bienvenue de l’autre côté. Payez ce que vous pouvez vous permettre. Ensemble pour façonner une radio dynamique. Faites un don maintenant Cliquez sur le bouton ci-dessous MAINTENANT pour commencer et je vous souhaite la bienvenue de l’autre côté.

L’équipe de RadioTamTam Propulsé par HelloAsso

Become a Patron!

Tous les produits présentés dans cette histoire sont sélectionnés indépendamment par nos éditeurs. Toutefois, lorsque vous achetez quelque chose par le biais de nos liens de vente au détail, nous pouvons gagner une commission d’affiliation pour financer les charges de la station radio, vous pouvez nous soutenir en faisant vos achats.

Vitamine D - Topvitamine.fr Topvitamine.fr

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article