Afrique 2050 : Des peintures révèlent des histoires cachées d'Africains en Angleterre

15 juin 2021 à 00h18 - 584 vues

Par RadioTamTam

Dans un effort pour éclairer les Anglais sur l'histoire des Africains dans leur pays, English Heritage a demandé à six artistes de peindre les portraits de personnages dont les rôles importants et révolutionnaires sont souvent négligés. Allant d'une fille divine de la reine Victoria à un empereur romain, les portraits seront accrochés dans des espaces publics associés à l'organisation et formeront l'exposition intitulée Painting our Past: The African Diaspora in England. Le projet visait à donner vie à leurs histoires pour un public plus large, a déclaré Anna Eavis, directrice de la conservation d'English Heritage. « Des personnalités africaines du passé ont joué un rôle important sur certains des sites historiques dont nous avons la garde, mais bon nombre de leurs histoires ne sont pas très connues. »

Les sujets incluent Septime Sévère,qui est né à Leptis Magna, l’actuelle ville d’Al-Khums en Libye. Il se rendit en Grande-Bretagne en 208 et ordonna le renforcement du mur d’Hadrien et la réoccupation du mur d’Antonin, à travers ce qui est aujourd’hui le centre de l’Écosse, en vue d’étendre son empire.

Il a été peint par Elena Onwochei-Garcia qui a dit qu’elle a été attirée par Septime en raison de son propre passé multihéritage, dans son cas nigérian, espagnol et allemand. « Cela m’a fait réfléchir à la façon dont les gens pourraient imaginer que quelqu’un comme nous ressemble », a-t-elle déclaré.

« Je voulais aller au-delà de la peinture de « l’empereur africain » de Rome, pour représenter un individu complexe en prêtant attention à sa personnalité et à la façon dont il a choisi d’être vu dans ses pièces de monnaie, ses statues et son architecture.

« Historiquement, les Noirs ont eu peu de contrôle sur leur représentation. Septime Sévère incarnait et modifiait l’image de l’empire romain.

Le portrait est exposé à partir de mercredi à Corbridge Roman Town sur le mur d’Hadrien.

Mikéla Henry-Lowe with her portrait of Dido Belle.
Mikéla Henry-Lowe avec son portrait de Didon Belle. Photographie : Christopher Ison/English Heritage

Un autre sujet est Dido Belle, né en 1761, la fille d’une femme noire asservie et un officier de marine britannique. Elle a été élevée dans le cadre de la famille aristocratique Murray dans le Londres géorgien et a passé une grande partie de sa vie à Kenwood House sur le bord de Hampstead Heath.

Belle a été peinte par Mikéla Henry-Lowe. Elle a salué « l’occasion de peindre une femme noire qui a grandi dans une famille aristocratique, parce que la plupart des représentations de femmes noires en Grande-Bretagne géorgienne ont été montrées comme des esclaves ».

Clifton Powell a peint l’abbé Hadrien, un érudit africain de l’Angleterre anglo-saxonne et l’abbé de l’abbaye Saint-Augustin du Kent. Hadrien était originaire de Cyrénaïque, une province romano-byzantine d’Afrique du Nord.

Powell a dit qu’il avait senti la présence de son sujet depuis qu’il a commencé le portrait et a joué des chants grégoriens monastiques pendant qu’il peignait.

Hannah Uzor a peint le portrait de Sarah Forbes Bonetta, la fille d’un souverain d’Afrique de l’Ouest qui a été réduite en esclavage par le roi Gezo du Dahomey, aujourd’hui le Bénin. En 1850, Bonetta a été présenté comme un « cadeau diplomatique » à un capitaine de la marine britannique, Frederick Forbes, et emmené en Angleterre.

Bonetta a été présentée à la reine Victoria qui a été manifestement charmée par elle, la décrivant comme « pointue et intelligente ». Victoria est devenue sa marraine et a payé ses études en Sierra Leone et à Gillingham, dans le Kent.

Chloe Cox a peint Arthur Roberts, le fils d’un Trinidadien, né en 1897 à Bristol et ayant grandi à Glasgow. Il a servi dans la Première Guerre mondiale et a survécu à la bataille de Passchendaele. Le tableau est exposé à la caserne Berwick-upon-Tweed dans le Northumberland.

La sixième peinture est de James Chappell (1648-1730), un serviteur à Kirby Hall, Northamptonshire, qui a sauvé la vie du propriétaire de la salle. Il a été peint par Glory Samjolly.


SOURCE : LE GARDIEN

Faites un don aujourd’hui pour soutenir le journalisme indépendant. RadioTamTam est une station de radio de musique, Country, Française et du monde en ligne et s’appuie sur les dons des communautés du monde entier pour pouvoir maintenir l’excellente de la musique country, Rap, pop et du monde que vous écoutez également. Votre soutien et vos contributions nous permettrons d’atteindre nos objectifs et d’améliorer les conditions de travail. Votre don va financer notre mission. Vous pouvez faire votre don à notre station maintenant. Vous pouvez nous apporter votre soutien aujourd'hui. Pour toute personne souhaitant figurer sur la liste des lève-tôt, veuillez envoyer un e-mail à contact@radiotamtam.info Et merci d'avoir lu.

L’équipe de RadioTamTam Propulsé par HelloAsso

Become a Patron!

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article