AFRIQUE 2050 : Théoriser les expériences africaines est possible si nous nous éloignons des modes de connaissance centrés sur l'Occident

19 février 2021 à 18h10 - 998 vues

Par RadioTamTam

Il est bien documenté par de nombreux chercheurs que la guerre psychologique a eu lieu pendant longtemps dans le cadre de la conquête coloniale. Les colonialistes ont travaillé pour que l'esprit des Noirs soit colonisé. Et à cette fin, de nombreuses théories ont été développées (par des psychologues blancs) pour prouver l'infériorité de l'esprit noir. L'une des conséquences de ceci est que, dans les contextes coloniaux et postcoloniaux, la psychologie ne parlait pas - ou ne répondait pas - aux réalités vécues par les Noirs.

L'écrivain et universitaire Chabani Manganyi y prête une attention particulière en relation avec le racisme institutionnalisé dans l'apartheid en Afrique du Sud dans son livre, Being Black in the World. En conséquence, la discipline de la psychologie ne peut être séparée de son histoire coloniale. La façon dont il a été enseigné, théorisé et mis en pratique est venu comme un accord «packagé» à la fois d'Europe et d'Amérique du Nord à imposer aux Africains. Les chercheurs proposent une analyse critique de ce que nous appelons une psychologie coloniale. La question que nous nous posons est la suivante: comment pouvons-nous théoriser nos vies en utilisant des théories étrangères développées ailleurs? Cela est particulièrement pertinent étant donné que les théories soutiennent les manières d'être occidentales et placent les systèmes de savoir africains comme inférieurs et incapables de saisir avec précision l'expérience coloniale.

SOURCE: LA CONVERSATION

Carnaval 2021 10 € de réduction avec une commande dès 70 € Mobil-Homes

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article