radiotamtam.org/ads.txt. google.com, google.com,google.com, pub-3931649406349689, DIRECT, f08c47fec0942fa0/ ===

©Revue de presse actualités d’Afrique RADIOTAMTAM AFRICA mardi 21 mai 2024. REVUE DE PRESSE 21 mai 2024

21 mai 2024 à 18h42 - 961 vues

Par Félicité VINCENT

Introduction de l'émission : Je voulais juste dire bonjour de RADIOTAMTAM AFRICA en ce 21 mai,

Bienvenue sur RADIOTAMTAM AFRICA, votre source d'informations incontournable pour tout ce qui concerne l'actualité africaine. Je suis Félicité VINCENT, FOUNDER CEO de RADIOTAMTAM AFRICA, Alumni ESSEC, l'écriture est une vocation que je mets au quotidien au profit de la rédaction de RADIOTAMTAM AFRICA et je vous accompagnerai tout au long de cette émission de revue de presse, où nous passerons en revue les événements les plus marquants qui ont secoué le continent au cours de la journée du 21 mai 2024.

Entre les bouleversements politiques, les avancées économiques, et les développements sociaux, l'Afrique est un continent en constante évolution, où chaque jour apporte son lot de défis et d'opportunités. À travers cette émission, nous nous efforcerons de vous fournir une analyse approfondie et équilibrée des événements qui façonnent notre continent.

Nous parcourrons les unes des journaux les plus influents, nous nous pencherons sur les reportages des correspondants sur le terrain, et nous donnerons la parole à des experts et des commentateurs pour vous offrir un éclairage complet sur les sujets brûlants de l'actualité africaine.

Restez avec nous alors que nous plongeons dans le tourbillon de l'actualité, et que nous explorons les enjeux et les dynamiques qui façonnent le visage de l'Afrique d'aujourd'hui.

Vous écoutez RADIOTAMTAM AFRICA, et c'est maintenant l'heure de s’abonner de la revue de presse.

Voici ce que nous suivons aujourd’hui un aperçu dynamique politique et sociales au Gabon :

Gabon : Déclarations du Ministre de l’Intérieur sur l'Organisation des Élections et la Suspension des Partis Politiques

Le ministre de l'Intérieur du Gabon, Hermann Immongault, a récemment tenu une conférence de presse pour rassurer la classe politique et la population sur l'organisation des élections et la suspension des partis politiques. Cette démarche intervient à la suite des recommandations du Dialogue National Inclusif, qui s'est tenu du 2 au 30 avril dernier.

Principales Recommandations du Dialogue National Inclusif

·         Suppression du Centre Gabonais des Élections (CGE) : Les fonctions du CGE seront transférées au ministère de l’Intérieur.

·         Réorganisation des Partis Politiques : Suspension de tous les partis politiques et regroupement en quatre blocs idéologiques distincts.

Assurances du Ministre de l’Intérieur

Hermann Immongault a souligné que la reprise des missions électorales par le ministère de l'Intérieur ne vise pas à faciliter la fraude électorale en faveur du pouvoir. Il a affirmé que cette décision s'inscrit dans le cadre de la restauration des institutions gabonaises, un processus initié par les militaires lors du coup d’État. Selon lui, l'administration doit être impartiale et se concentrer sur les fondamentaux de la réforme institutionnelle :

« L'administration est impersonnelle. L’administration n'a pas de visage. L'administration est impartiale. Nous sommes dans un temps où nous devons revenir aux fondamentaux. Le temps de la réforme, c'est aussi ça.»

Réorganisation Électorale et Partis Politiques

Le ministre a annoncé que tous les anciens textes sur les élections seront révisés. Les partis politiques et l’ancienne commission électorale seront exclus de l’organisation des élections. Concernant la suspension et le regroupement des partis politiques, Hermann Immongault a défendu cette mesure en affirmant qu'elle vise à renforcer le débat politique et à consolider les positions idéologiques :

« Lorsqu'on forme des blocs, ça permet non seulement de renforcer le débat, mais ça permet également de conforter les positions. Donc c'est une recommandation salutaire que les Gabonais ont eue. »

Réactions des Leaders Politiques

Malgré les assurances du ministre, les leaders des partis politiques restent sceptiques. Ils craignent que le ministère de l'Intérieur devienne un outil au service de l'exécutif. De plus, ils estiment que le regroupement des partis en blocs idéologiques constitue un regroupement forcé, nuisant ainsi aux identités politiques de chaque formation.

Conclusion

Les réformes proposées dans le cadre du Dialogue national inclusif continuent de susciter des réactions variées au Gabon. Si le ministre de l’Intérieur tente de rassurer quant à l'impartialité de l'administration et l'objectif des réformes, les inquiétudes persistent au sein de la classe politique. Le succès de ces réformes dépendra en grande partie de la capacité du ministère à démontrer son impartialité et à garantir des élections transparentes et équitables.

 

Unis dans la concorde et au-delà des frontières, c’est enfin notre essor vers la félicité. Je vous remercie.

©Revue de presse actualités d’Afrique RADIOTAMTAM AFRICA mardi 21 mai 2024. Voici ce qu’il faut retenir de la journée de l’actualité concernant le contient africain.

TOUT LE MONDE DOIT SAVOIR  BIEN AGIR EN 2024 EN AFRIQUE DE L’OUEST NIGER CENTRE D’ETUDES STRATEGIQUES DE L’AFRIQUE ECRIT : Au Niger, le coup d’État annule des gains durement acquis. Le coup d’État militaire au Niger a affecté tous les secteurs de la société nigérienne, démontrant le rôle central de la gouvernance dans les résultats sécuritaires, économiques et sociaux. Un aperçu d’un éventail de ces résultats met en relief un changement important dans la trajectoire du Niger depuis le putsch. Dans la décennie précédant le putsch et bien qu’il soit l’un des pays les pauvres au monde, le Niger avait réalisé des progrès remarquables sous les présidents démocratiquement élus Mahamadou Issoufou et Mohamed Bazoum. Mais nombre de ces acquis ont depuis été bouleversés. Avec le resserrement des restrictions sur les médias et l’espace informationnel sous la junte, la portée réelle de cette détérioration est difficile à évaluer. Ce renversement de trajectoire aura des ramifications pour toute la région puisque ce pays enclavé et historiquement pacifique de 25 millions d’habitants partage ses frontières avec sept voisins.

TOUT LE MONDE DOIT SAVOIR  BIEN AGIR EN 2024 EN AFRIQUE DE L’OUEST MALI LE MONDE  AVEC AFP ECRIT : Au Mali, la justice condamne à un an de prison ferme un universitaire critique de la junte. La justice malienne a condamné, lundi 20 mai, à deux ans de prison, dont un ferme, un universitaire et militant politique connu, auteur d’un livre critiquant la communication de la junte au pouvoir, a indiqué son avocat. Le Pôle national de lutte contre la cybercriminalité a aussi rejeté la demande de mise en liberté provisoire d’Etienne Fakaba Sissoko, détenu depuis fin mars, a expliqué Me Ibrahim Marhouf Sacko dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux. L’avocat a dit son intention de faire appel. « On n’est pas surpris, même si on avait dit qu’on avait confiance en la justice », a-t-il déclaré. M. Sissoko, économiste et professeur à l’université de Bamako, est la dernière en date des personnalités inquiétées pour leurs opinions discordantes sous le régime des colonels qui ont pris par la force en 2020 la tête du Mali, confronté au djihadisme et à une crise politique profonde. Il est l’une des rares voix dissonantes à encore tenter de se faire entendre de l’intérieur.

TOUT LE MONDE DOIT SAVOIR  BIEN AGIR EN 2024 EN AFRIQUE DE L’OUEST ENCORE LE MALI RFI ECRIT : Mali: l’armée et Wagner font au moins 29 morts à Amassine, dans la région de Kidal. Au Mali, une trentaine de personnes ont été tuées le 19 mai par l’armée malienne et ses supplétifs russes du groupe Wagner à Amassine, dans la région de Kidal. Les rebelles du CSP, Cadre stratégique pour la défense du peuple de l’Azawad, dénoncent le massacre de « civils » et une « campagne de nettoyage ethnique systématique »…Parmi les victimes, deux notables liés aux chefferies traditionnelles touarègues locales. Une source sécuritaire malienne confirme un bilan de 29 morts à Amassine, mais « ils étaient armés », assure cette source, qui affirme qu’il s’agissait de « terroristes », sans préciser à quel groupe armé ils appartenaient ni dans quelles conditions ils ont été tués…En mars dernier, une dizaine d’enfants avaient été tués dans une frappe de drones de l’armée à Amasrakad ; en octobre, une dizaine de civils étaient décapités à Ersane par les Fama et Wagner.

TOUT LE MONDE DOIT SAVOIR  BIEN AGIR EN 2024 EN AFRIQUE DE L’OUEST TOUJOURS LE MALI RFI ECRIT : Mali: les médias éprouvés par les coupures d’électricité. Au Mali, le secteur de la presse est durement éprouvé par les délestages. Certains journaux n’arrivent plus à paraître depuis des semaines. Même le quotidien d’État l’Essor n’est pas épargné par ces difficultés. En fin de semaine dernière, le syndicat du journal a tenu une conférence de presse pour faire part de son ras-le-bol. Selon le comité syndical de l’Agence malienne de presse (AMAP) qui représente le quotidien l’Essor, le poids des délestages devient de plus en plus insoutenable. Les groupes électrogènes de la structure ne fonctionnent pas. Les employés doivent travailler dans des conditions extrêmement difficiles. Cela impacte la parution du journal dans les kiosques. Dans la presse privée, la situation est la même. « On s’en sort à peine. On essaie de faire avec les moyens du bord, mais franchement, c’est très compliqué. C’est très difficile. Il peut même arriver qu’on passe une journée blanche à cause de ça puisque souvent, on peut ne pas avoir d’électricité pendant 24 heures », témoigne Mariam Sissoko, directrice de publication du journal Le Sursaut…Depuis le coup d’État d’août 2020, c’est le calvaire pour la presse et les journalistes. La subvention pour les médias est suspendue et la liberté de la presse est constamment menacée. Il y a un mois, la Haute autorité de la communication a même interdit aux médias de relayer les activités des partis politiques qui venaient d’être suspendus.

TOUT LE MONDE DOIT SAVOIR  BIEN AGIR EN 2024 EN AFRIQUE DE L’OUEST NIGER RFI ECRIT : Niger: plusieurs centaines de mercenaires d’une société turque déployés dans le pays. La société russe « Wagner » n’est pas la seule société paramilitaire qui opère au Sahel. Sadat, société turque de défense paramilitaire, y est également présent, notamment au Niger où elle a déployé en moins d’un an plusieurs centaines de mercenaires pour défendre et protéger les intérêts turcs dans ce pays. Certains ont signé des contrats de six mois, d’autres d’un an. Par mois, ils gagnent environ 1 500 dollars. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme cité par l’AFP, un millier de mercenaires, la plupart des Syriens, sont partis au Niger les douze derniers mois. L’objectif déclaré est de protéger les intérêts et projets turcs. Malgré les démentis du ministère turc des Affaires étrangères, plusieurs sources interrogées à Niamey confirment : on retrouve ces colosses de la société paramilitaire turque Sadat par exemple dans des mines exploitées par des entreprises turques dans la région de Tillabéry au sud-ouest du pays.

TOUT LE MONDE DOIT SAVOIR  BIEN AGIR EN 2024 EN AFRIQUE DE L’EST KENYA RFI ECRIT : Haïti: le déploiement de troupes kényanes toujours contesté par l’opposition à Nairobi. En Haïti, l’arrivée des premiers policiers kényans est attendue dans les jours à venir. Le Kenya s’est porté volontaire pour mener une mission multinationale afin d’aider le pays à lutter contre les gangs armés. Le feu vert de l’ONU a été donné en octobre, mais de nombreux rebondissements juridiques, au Kenya, ont notamment retardé ce déploiement…Le parti d’opposition estime que le gouvernement fait « outrage au tribunal » puisque la justice avait déclaré le 26 janvier le déploiement de policiers en Haïti inconstitutionnel. « Nous détenons des informations sérieuses qui indiquent que les officiers kényans partiront d’un moment à l’autre », explique son président Ekuru Aukot. Il dénonce une mise en scène « chorégraphiée » autour de la visite du président William Ruto à Washington jeudi. Le gouvernement kényan quant à lui refuse toujours de donner une date précise pour l’arrivée de ses policiers. Le ministère des Affaires étrangères parle de « jours ou semaines à venir ». Dans les casernes en tout cas, les troupes s’activent, selon une source proche de la police. 200 officiers ont commencé leur formation. Ils ont été recrutés notamment au sein de l’Unité des services généraux ou encore du Groupe d’opérations spéciales

TOUT LE MONDE DOIT SAVOIR  BIEN AGIR EN 2024 EN AFRIQUE DE L’OUEST TOGO RFI ECRIT : Togo: installation de la nouvelle Assemblée nationale inaugurant la V République. La nouvelle Assemblée Nationale du Togo s’installe ce 21 mai 2024 à Lomé. Les 113 députés élus le 29 avril lors d’un scrutin très contesté siègent pour la première fois. Ils inaugurent la V République togolaise, puisque l’Assemblée sortante a adopté, pendant la campagne électorale, une nouvelle Constitution qui provoque la colère d’une partie de l’opposition et de la société civile…La nouvelle Constitution, présentée par le pouvoir comme un moyen de renforcer la démocratie, est décriée par une partie de l’opposition et de la société civile, qui y voit une manœuvre pour maintenir l’actuel chef de l’État au pouvoir sans limitation de mandat. Des élus de l’opposition ont donc hésité à « donner une légitimité » à cette Assemblée nouvelle formule en y siégeant. Plusieurs étapes sont prévues, dans les prochaines semaines. Un Sénat va être mis en place pour la première fois. Les sénateurs seront en partie élus par les conseillers régionaux issus des élections régionales du 29 avril, et par les conseillers municipaux. Selon les termes de la nouvelle Constitution, les deux chambres du Parlement vont à leur tour élire le nouveau président de la République, qui aura désormais un rôle honorifique. Le pouvoir reviendra au président du Conseil des ministres. Une personnalité issue des rangs du parti majoritaire, donc de l’Unir de Faure Gnassingbé.

TOUT LE MONDE DOIT SAVOIR  BIEN AGIR EN 2024 EN AFRIQUE DU NORD OUEST MAURITANIE LE MONDE AVEC AFP ECRIT : Mauritanie : sept candidats s’affronteront lors de l’élection présidentielle, dont le président sortant. L’élection présidentielle du 29 juin en Mauritanie mettra aux prises le chef de l’Etat sortant, Mohamed Ould Ghazouani, et six autres hommes, selon la liste définitive des candidats publiée lundi 20 mai par le Conseil constitutionnel. M. Ghazouani, 67 ans, à la tête depuis 2019 de ce vaste pays d’environ 4,5 millions d’habitants à la charnière entre l’Afrique du Nord et l’Afrique subsaharienne, part favori pour un deuxième mandat. Le Conseil constitutionnel n’a pas retenu la candidature de son prédécesseur, Mohamed Ould Abdel Aziz, tombé en disgrâce sous M. Ghazouani, qui avait été l’un de ses plus fidèles compagnons par le passé et dont il avait préparé l’élection à la présidence à sa suite en 2019. M. Aziz est aujourd’hui emprisonné. Il a été condamné en décembre 2023 à cinq ans de prison ferme pour enrichissement illicite. Il se défend d’avoir abusé de son pouvoir pour amasser une fortune et a toujours crié au complot.

TOUT LE MONDE DOIT SAVOIR  BIEN AGIR EN 2024 EN AFRIQUE DE L’OUEST CÔTE D’IVOIRE VOAAFRIQUE ECRIT : Le régulateur ivoirien du cacao suspend des coopératives pour avoir accumulé des fèves. Le Conseil du café et du cacao (CCC) de Côte d’Ivoire a suspendu une quarantaine de coopératives qu’il soupçonne de faire de la spéculation sur la fève de cacao afin de le vendre à un prix plus élevé à des exportateurs qui peinent à honorer leurs contrats. C’est ce qu’ont déclaré deux sources au sein de l’organisme de régulation. Les exportateurs, qui ont manqué d’approvisionnement en raison de la maladie du cacao et de conditions météorologiques défavorables, cherchent des moyens d’acheter des fèves pour honorer leurs obligations contractuelles et certains fournisseurs profitent de la situation, ont déclaré les sources. Les coopératives suspendues et les acheteurs indépendants ont stocké plus de 60 000 tonnes de cacao depuis le début de la mi-campagne début avril, ont déclaré les sources du CCC à Reuters. S’il n’est pas illégal de stocker des fèves, il est en revanche illégal de le faire pour pratiquer des prix plus élevés. Le cacao a besoin d’une subtile alternance entre ensoleillement et précipitations pour s’épanouir pleinement. La suspension, ordonnée la semaine dernière pour bloquer les transactions de certaines coopératives et cette semaine pour d’autres, est destinée à empêcher les paiements excessifs par les petits exportateurs qui tentent de concurrencer les acheteurs multinationaux de cacao.

JE TERMINE TOUT LE MONDE DOIT SAVOIR  BIEN AGIR EN 2024 EN AFRIQUE DE L’EST ZIMBABWE  SAHEL INTELLIGENCE ECRIT : Zimbabwe : Augmentation de la production d’or pour soutenir sa nouvelle monnaie. Le gouvernement zimbabwéen envisage de renforcer ses réserves d’or en augmentant la production pour soutenir la nouvelle monnaie, le ZiG (Zimbabwe Gold), qui est adossée au métal jaune. Cette initiative a été annoncée par le ministre des Mines et du Développement minier, Winston Chitando, lors d’une réunion avec les acteurs miniers du pays à Harare. « Cette nouvelle monnaie repose sur la production d’or. Par conséquent, nous devons trouver des moyens d’augmenter cette production », a déclaré M. Chitando. Selon les données gouvernementales, le Zimbabwe détient 1,1 tonne d’or au niveau national et près de 1,5 tonne à l’étranger, ainsi que des liquidités de 100 millions de dollars et d’autres minéraux précieux comme les diamants, ce qui porte les réserves totales à environ 285 millions de dollars. Le Zimbabwe, qui dispose de vastes ressources minérales comprenant du platine, du lithium et des diamants, vise une production d’or de 40 tonnes cette année, contre 30 tonnes l’année dernière. 

Chez RADIOTAMTAM  AFRICA, nous croyons en l'accès libre à l'information pour tous. Contrairement à de nombreuses publications mondiales, nous n'avons pas ajouté de Stripe à notre site Web ou à nos newsletters. Nous nous engageons envers l'Afrique et vous invitons à visiter notre plateforme régulièrement pour rester informé sur l'actualité, les affaires, les arts et la culture, les voyages, la musique, la mode, les sports, les événements et bien plus encore.

Cependant, maintenir une telle plateforme demande des ressources. Si vous appréciez notre contenu et que vous souhaitez soutenir notre travail, nous vous invitons à envisager une contribution financière. Même un don aussi modeste que 1 € peut faire une grande différence pour nous

Votre soutien nous permettra de continuer à fournir un journalisme de qualité, de maintenir nos équipements et de rémunérer nos équipes dévouées. Cela nous aidera également à développer de nouveaux programmes et à diversifier notre contenu pour mieux servir notre communauté.

Si vous le pouvez, envisagez de contribuer dès maintenant. Chaque dollar compte et signifie beaucoup pour nous. Ensemble, nous pouvons continuer à promouvoir une Afrique dynamique, vibrante et prospère à travers nos reportages, nos analyses et nos programmes.

Pour contribuer, il vous suffit de cliquer sur le lien ci-dessous. Merci pour votre générosité et pour votre soutien continu

CONTRIBUEZ MAINTENAN

Nous vous remercions de votre fidélité et de votre soutien.

L'équipe de Chez RADIOTAMTAM  AFRICA

Zeeman: Une bonne qualité au prix le plus bas. Zeeman: Une bonne qualité au prix le plus bas. Zeeman: Une bonne qualité au prix le plus bas.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article