CULTURE : Les fables de la Fontaine sont éternelles, je me demande pourquoi ?

23 février 2021 à 18h07 - 744 vues

Par RadioTamTam

Jean de la Fontaine est né il y a plus de 400 ans, il a laissé 243 fables qui sont une œuvre majeure qui traverse  les époques, jusqu’à aujourd’hui. Nous pouvons se demander pourquoi ces courtes histoires allégoriques qui mettent en scène des animaux, sont-elles devenues si  éternelles ?

« Maître Corbeau sur un arbre perché, tenait en son bec un fromage… » « Rien ne sert de courir ; il faut partir à point. » « La Cigale, ayant chanté tout l’été, se trouva fort dépourvue quand la bise fut venue… »

Les vers de Jean de La Fontaine (1621-1695)  que chaque français a en tête. Chacun a un vague souvenir des thèmes, même sans connaître les fables entières. Se  présentant  à la présidentielle en 1988, Raymond Barre fait référence au lièvre et la tortue ! C'est la preuve de l'universalité hexagonale des fables de La Fontaine.

«La Fontaine est moins actuel que permanent », précise l’un des spécialistes, Patrick Dandrey, professeur émérite de littérature française du XVIIe siècle à la Sorbonne. Depuis l’écriture des Fables entre 1668 et 1694, La Fontaine « n’a jamais eu d’éclipse, les Fables ont toujours plu et ont été enseignées, ajoute-t-il. Au XVIIIe siècle, Jean-Jacques Rousseau s’en plaignait ! »

Des références communes

Il y a plusieurs multiples raisons de ce succès.  Selon Patrick Dandrey président de la société des amis de Jean de La Fontaine, la première, c'est la démocratie, qui a naturellement tendance à diviser le monde, « nous avons besoin d’un espace de partage, avec de références communes, culturelles, émotionnelles, intellectuelles et imaginatives ». Les fables de La Fontaine parlent à tout le monde et en séduisant tout les publics, elles cochent toutes les cases.

De simple à beaucoup plus compliqué, chacun d'entre nous peut y trouver son niveau de lecture. Le ministère de l'Education nationale chaque année offre un livre de Fables de la Fontaine à tous les élèves du CM2. Les Fables même c'est pas forcément les mêmes, Elles sont également au programme du Baccalauréat et aussi  il y a quelques années à celui du concours de l’agrégation…

Elles s’adressent à tous, et chacun peut y trouver son sens. Lors d’une autre présidentielle, en 1995, à l’occasion du tricentenaire du décès de La Fontaine, Bernard Pivot avait demandé à chaque candidat sa fable préférée.  Tous les partis politiques, l'extrême gauche et l'extrême droite, l'un ou l'autre a trouvé une qui correspond à sa pensée politique.

 De quoi montrer la malléabilité de ces courtes histoires allégoriques ! « Avec quel autre auteur français pourrait-on faire ça ? », s’interroge Patrick Dandrey.

FABLES-LIVRE.jpg (216 KB)

Un mode de lecture

Le grand miracle des Fables, c'est qu'elles nous font rêver avec les animaux hybriques qui parlent en nous faisant  retomber sur nos pieds avec une morale qui nous interroge sur nos propres actes.

La Fontaine qui possédait un grand talent  d'un mécanisme bien huilé de conteur indéniable capable de vous retenir en trois mots, il a atteint une sorte de perfection. Ses récits faussement naïfs séduisent parce qu’il s’adresse certes aux enfants, « mais encore davantage à l’enfant qui vit au fond de l’homme. La fable a des accroches multiples. «Il n'y a aucun fabuliste qui a réussi à faire un tel point d'équilibre entre le naturel et la sophistication». Patrick Dandrey estime encore que ce talent, La Fontaine le partage avec quelques monuments, sur tout autres genres, comme Molière, Chaplin ou Mozart.

Les Fables  de La Fontaine ont eu un autre atout qui a aidé à traverser les siècles : C'est le mode lecture.

On peut consommer cette oeuvre par petits bouts ou en garder quelques petits extraits en mémoire.

 Il est plus difficile de lire Marcel Proust morceau par morceau ! « Elles se retiennent facilement ! Et on peut ajouter aussi qu’elles donnent immédiatement un sentiment de gaieté. Les gens esquissent toujours un sourire quand vous les parlez des Fables. »

Proverbes, publicités…

Les fables de La Fontaine sont toujours dans nos vies, 350 ans plus tard, c'est un résultat extraordinaire. Nous ne savons pas réellement  la force de la recette. Car des vers sont devenus proverbes : « Rien ne sert de courir ; il faut partir à point » ; « Tel est pris qui croyait prendre » ; « Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage » ; « La raison du plus fort est toujours la meilleure » ; « Aide toi le Ciel t’aidera », etc.

La marque Mercedes s'est inspirée du Lièvre et la tortue et la tortue, les fables fonctionnent même dans la publicité  pour une réclame diffusée lors de la finale du Super Bowl il y a quelques années !

D'autres marques ce sont inspirées comme Boursin, Badoit ou Bridélice en tournant des spots publicitaires qui s'inspirent de fables de La Fontaine, les sont éternelles.

PAQUES2021 fêtedesmamies2021 fêtedesmamies2021 fêtedesmamies2021

Faites un don aujourd’hui pour soutenir le journalisme indépendant. RadioTamTam est une station de radio de musique, Country, Française et du monde en ligne et s’appuie sur les dons des communautés du monde entier pour pouvoir maintenir l’excellente de la musique country, Rap, pop et du monde que vous écoutez également. Votre soutien et vos contributions nous permettrons d’atteindre nos objectifs et d’améliorer les conditions de travail. Votre don va financer notre mission. Vous pouvez faire votre don à notre station maintenant. Merci à toutes et à tous Vous pouvez nous apporter votre soutien aujourd'hui.

L’équipe de RadioTamTam Propulsé par HelloAsso

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article