UA-86633101-1

#Il était une fois l'histoire d'une élection et d'une contestation.

27 janvier 2018 - 104 vues

Alice VINCENT

 

Il était une fois l'histoire d'hommes et de femmes ayant trahient leur génération. L'histoire d'une génération partageant une même communauté de destin, celle de voir émerger une forme de démocratie permettant à chaque citoyen de participer à la vie politique, quel que soit ses origines ethniques, son âge, son sexe et son appartenance politique. Le Gabon regorge d'une population très jeune.

Une génération en recherche de l'accomplissement de soi. Cet accomplissement repose sur trois grands principes : Notre besoin de se nourrir, se loger et de travailler. De ces grands principes, le plus important que je n'ai pas cité, et le droit de recevoir une instruction et de pouvoir suivre une scolarité quel que soit le niveau. Notre société doit former des citoyens dotés d'une conscience politique et non plus des croyants aveuglés par des dogmes et des sectes. Et ce afin de lutter contre la corruption des mœurs. Une génération est en train de s'en aller et il nous appartient à nous, la jeunesse, de pouvoir réparer les erreurs de nos aînés. Notre liberté de penser fera de la société gabonaise notre pluralité au-delà de nos divergences, afin de construire un avenir meilleur non pas (que) pour nous, mais aussi pour les générations futures.

Ne nous éloignant pas des valeurs humanistes et progressistes. Réaffirmant que le PDG après 50 ans de mal gouvernance n'a pas rempli ses objectifs et a failli à sa mission. En deux générations, ce parti politique n'a pas su répondre de façon efficace et durable aux enjeux de ce millénaire. Bien au contraire, le PDG a plongé notre pays dans l'obscurantisme, dans les petits arrangements géopolitiques, refermant les portes n'ont pas à quelques personnes mais à toute une génération et enfant à naître.

La tête pyramidale de ce système a sciemment pendant cinq décennies engendrer des enfants, poutre de soutien d'une toile d'araignée dont les ficelles sont difficiles à couper. Mais qu'il faudra abattre afin de detruire et tuer les racines. Je vous souhaite mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2018. Alice

VINCENT-ADIBET #Gabon #Libreville

Ce message pourrait intéresser un de vos amis ami ou un de vos proches? N'hésitez pas à le transférer.

L'appli RadioTamTam est disponible ! N'hésitez pas à télécharger

L'Appli RadioTamTam      RadioTamTam Google Play    

Vous possédez un iPhone ou un iPad ? Vous pouvez désormais installer l'Appli RadioTamTam disponible sur l'App Store. elle est aussi disponible sur Google Play pour les personnes qui utilisent Androïd. L'Appli RadioTamTam est le reflet de la Parole est une force ! 

Commentaires (0)

Connectez-vous pour commenter cet article