Gabon : La mafia marseillais détourne 3,8 milliards de Franc CFA

27 novembre 2019 à 20h08 - 1470 vues

Par Jophiel Mbeng

Aujourd’hui 27 novembre 2019, le petit frère de Brice Laccruche Alihanga, « ancien dircab’ » du président de la République, Ali Bongo Ondimba,   Grégory Laccruche Alihanga maire dAkanda a été arrêté par la Direction générale des contre-ingérences et de la sécurité militaire communément appelée B2. Son interpellation a eu lieu ce matin par des militaires de la Direction Générale des Contres Ingérences et de la Sécurité Militaire (DGCISM – communément appelé le B2), les renseignements militaires placés sous l’autorité directe du Président de la République du Gabon. 

Il était Maire de la commune d’Akanda située près de la capitale Libreville et fortement contesté par une frange de ses conseillers municipaux les maires adjoints, Grégory Laccruche Alihanga n’a pas été interpellé pour ses activités politiques, ni pour sa gestion de la commune d’Akanda.

On lui demande des explications sur le paiement de près d’un million d’euros de la Gabon Oil Company à son entreprise Dupont Consulting et selon certaines de nos informations les enquêteurs le soupçonnent de détenir un patrimoine qui pourrait être issu de montages financiers résultant d’une action prévaricatrice. 

Gabon-RadioTamTam-Gregory-Laccruche-Alihanga-1-1.jpg (40 KB)

C’est un véritable scandale qu’on pourrait aisément nommé le Gabon OilGate. Dans sa parution de ce mercredi 27 novembre 2019, le quotidien L’union détaille avec précision à la fois la gestion scabreuse, les détournements et autres malversations dont se sont rendus coupables les dirigeants de la société nationale des hydrocarbures. Évalués à près de 90 milliards de FCFA, ces détournements impliquent également des personnalités politiques dont Gregory Laccruche Alihanga maire d’Akanda et Tony Ondo Mba actuel ministre de l’Eau de l’Energie et des ressources hydrauliques.

Séisme de grande ampleur à la tête de la Société nationale des Hydrocarbures Gabon Oil Company (GOC) comme nous l’apprend le quotidien L’Union ce mercredi 27 novembre 2019. Administrateur directeur général (ADG) de la société au cours des deux dernières années, Patrichi Tanasa se serait rendu coupable de plusieurs délits financiers, en plus d’une gestion scabreuse et de nombreuses malversations financières.

En effet, comme le souligne le quotidien, ce ne sont pas moins de 87 milliards de FCFA qui se sont volatilisés au cours de ses deux dernières années. Principal point d’ancrage de ces détournements, Gabon Oil Marketing filiale de la GOC a reçu 43 milliards de FCFA de « décaissements non justifiés ». Outre sa principale filiale, la GOC a également décaissé 25 milliards de FCFA au profit de Gabon Engineering Construction (GEC), Gab’Oil et Gabon Logistic Service, le tout sans plan d’utilisation. 

Radiotamtam-Christian-Patrichi-Tanasa-ancien-ADG-de-la-GOC-.jpg (42 KB)Néanmoins, une société en particulier intrigue au plus haut point, Dupont Consulting Company. Cette entreprise administrée par Gregory Laccruche Alihanga maire d’Akanda et Tony Ondo Mba actuel ministre de l’Energie et des ressources hydrauliques, aurait reçu la bagatelle de 500 millions de FCFA alors même que la GOC dispose en son sein, d’un service de gestion.

Par ailleurs, les questions de déontologie, d’orthodoxie financière et de corruption se posent en lettre capitale, puisque si les faits concernant Dupont Consulting company (DCC) sont avérés, c’est tout l’appareil étatique et les dirigeants de la mairie d’Akanda qui devront répondre aux prétentions et révélations du quotidien national. Louée il y a quelques semaines pour sa gestion efficiente, la GOC se retrouve aujourd’hui au cœur d’un scandale sans précédent.

RadiotamtamDiasporajpg.jpg (113 KB)3,8 milliards distribués à des activistes gabonais en France.

Le scandale financier révélé ce mercredi 27 novembre 2019 par le quotidien L’Union et mettant en lumière des malversations financières orchestrées par l’ancien Administrateur directeur général de la Société nationale des hydrocarbures encore appelé Gabon Oil company Christian Patrichi Tanasa commence à livrer peu à peu des curiosités sans précédent. En effet, les largesses de l’actuel Conseiller politique du président de la République auraient profité à plusieurs activistes gabonais très présents sur la toile.

 Les Facebookeurs qui font des lives à longueur de journée, les Videastes à la gloire des BLA, création des sociétés écran, sans compter les associations de faits.

RadiotamtamGabon.jpg (78 KB)

Qu'en pensez-vous ?

Annoncer sur notre Radio

Plutôt mobile ? Ou Alexa ? Téléchargez votre App 

Alexa, mets RadioTamTam
Emmène RadioTamTam partout avec toi avec l’application mobile.

Téléchargez maintenant votre l’App Store, Google Play ou Alexa d'Amazon et vous aurez toutes l’actualités avec vous.

apps Store

Aidez-nous, vous pouvez nous aider financièrement.

Faire un don.jpg (57 KB)

Nos nouveaux partenaires

Black FridayCyber sale 25% on weekends in 2020

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article