UA-86633101-1

#CANADA Toronto. Une camionnette fonce sur des piétons : dix morts, le conducteur arrêté Actus Internationales

24 avril 2018 - 80 vues

Une camionnette blanche a foncé sur un trottoir renversant des piétons à Toronto, lundi 23 avril. La police annonce 10 morts et 15 blessés, dont quatre dans un état critique et deux dans un état grave. Le conducteur a été interpellé.

Dix personnes ont été tuées et quinze autres blessées lundi 23 avril en début d'après-midi à Toronto (Canada) par une camionnette dont le conducteur aurait délibérément fauché des passants, a annoncé la police. Ce dernier bilan a été fourni par le chef de la police de Toronto, Mark Saunders, lors d'une conférence de presse tenue dans la soirée.

Radio-Canada Info @RadioCanadaInfo

Attaque à - ce que l’on sait :

 Le bilan grimpe à 10 morts et 15 blessés

Le conducteur placé en garde à vue

Le conducteur du véhicule a été identifié comme étant Alek Minassian, un étudiant de 25 ans, originaire de Richmond Hills, en banlieue nord de Toronto, qui n'était pas connu des services de police. Ses motivations ne sont pas encore connues, a précisé Mark Saunders.

Alek Minassian a été placé en garde à vue, avait annoncé plus tôt dans la journée le chef adjoint de la police de la ville, Peter Yuen, sans préciser l'identité ni l'âge du suspect. 

Un axe très fréquenté

L'incident s'est produit à l'angle de la rue Yonge et de l'avenue Finch dans le nord de la ville, selon une porte-parole de la police, un axe très fréquenté dans le nord de la ville, alors que de nombreuses personnes prenaient leur pause-déjeuner.

C'est vers 13 h 26 locales (19 h 26 heure française) qu'une camionnette blanche de location a soudainement emprunté les larges trottoirs de l'artère très fréquentée de la plus grande ville canadienne, sur « près d'un kilomètre », selon le chef de la police de Toronto.

 

 

-- The incident happened at the busy intersection of Yonge Street and Finch Avenue, according to the Toronto Police Service. Initial estimates suggest eight to 10 people were struck. More to come...
Details: http://ctv.news/0ykzGhj 

Dix personnes ont été admises aux urgences de l'hôpital Sunnybrook, « deux ont été prononcées mortes » à leur arrivée, a indiqué le Dr Dan Cass. « Cinq personnes sont dans un état critique », a ajouté ce responsable hospitalier. 

Une attaque « insensée » pour Justin Trudeau

Le ministre de la Sécurité, Ralph Goodale, a déclaré devant la presse qu'il semblait n'y avoir aucun lien avec une menace à la sécurité nationale. Citant des représentants du gouvernement, la télévision publique Radio-Canada a annoncé que Minassian n'était lié à aucun groupe extrémiste.

Le Premier ministre, Justin Trudeau, a fait part de sa « grande tristesse ». C'est une « attaque tragique et insensée », a-t-il ajouté.

 

Ce soir, les pensées de la population canadienne accompagnent les familles et les amis des personnes tuées à Toronto aujourd’hui. Nous souhaitons à toutes les personnes blessées un rétablissement prompt et complet. Déclaration complète : https://pm.gc.ca/fra/nouvelles/2018/04/23/declaration-du-premier-ministre-au-sujet-de-lattentat-mortel-de-fourgonnette 

Ralph Goodale a évoqué « une horrible attaque » sur son compte Twitter. « À ce stade, aucune conclusion ne peut être tirée. La police mène son enquête », avait-il déclaré toutefois auparavant. 

Une camionnette de location

Les autorités avaient rapidement donné l'alerte sur Twitter, en évoquant une « fourgonnette blanche » ayant fait « huit à dix » blessés parmi des passants au nord du centre-ville de Toronto. 

Une porte-parole de la société Ryder a confirmé que l'une de ses fourgonnettes de location a été impliquée dans l'incident.

Cette camionnette s'est immobilisée quelques centaines de mètres plus loin, l'avant de la carrosserie endommagé, et le chauffeur a été interpellé par la police quelques minutes après le drame.

Sur des images reprises par les médias locaux, un homme de bonne corpulence, debout sur le côté de la camionnette, fait face à un policier armé.

 « Il y avait un policier et l'homme avait une arme à la main, les deux pointant leur arme sur l'autre », a raconté Carlos, un témoin, sur la chaîne CTV News. 

« Le véhicule écrasait tout »

L'homme est ensuite maîtrisé, puis menotté sur le capot de la voiture de police, avant d'être emmené. 

Le véhicule « écrasait tout, il a détruit un banc, (...) on peut voir exactement où il est passé à cause des traces de pneus », a décrit à la chaîne de télévision CP24 Jamie Eopni, un témoin. 

« J'ai vu une camionnette blanche monter sur le trottoir en écrasant des gens (...) projetés en l'air un par un, et (le chauffeur) roulait à vive allure », a ajouté un second témoin, Alex Shaker, à la chaîne de télévision CTV. 

Des ambulances et des véhicules de police se sont rapidement déployées et le secteur a été bouclé par les forces de l'ordre. 

Le maire de Toronto a demandé à la population d'éviter le secteur pour faciliter l'enquête de la police. Deux numéros de téléphone vont être mis en place : un pour les proches des victimes et un pour les témoins qui pourraient aider l'enquête de police.

À 30 km du G7

Le drame s'est produit à environ 30 km du centre-ville, où les ministres des Affaires étrangères du G7 (Canada, États-Unis, Grande-Bretagne, France, Allemagne, Italie et Japon) se réunissaient ce lundi. Il n'y a pas eu par la suite de changement notable dans les conditions de sécurité autour de l'hôtel Intercontinental où les ministres étaient réunis. 

La réunion du G7 se poursuivra comme prévu mardi, a assuré la chef de la diplomatie canadienne, Chrystia Freeland. 

Un mode opératoire qui n'est pas inédit

Cette camionnette qui fonce sur la foule rappellent les modes opératoires d'attaques à la voiture bélier dans plusieurs grandes villes, comme à New York, Barcelone, Londres, Nice, Paris, Berlin ou Stockholm, où des éléments radicaux à bord de véhicules ont fauché mortellement des piétons.

Le Canada déjà pris pour cible

Comme d'autres pays, le Canada a déjà été la cible d'attaques à caractère djihadiste.

En octobre dernier, un homme avait agressé à l'arme blanche un policier avant de renverser et de blesser quatre piétons avec une camionnette à Edmonton, dans l'Ouest canadien.

Au Québec, en octobre 2014, un Canadien avait renversé avec son véhicule deux militaires sur un parking, dont un avait été tué. L'homme avait ensuite été abattu par des policiers alors qu'il cherchait à les attaquer avec un couteau.

Cette attaque avait été perpétrée deux jours avant celle du Parlement à Ottawa où un jeune de 23 ans avait été tué après avoir tiré mortellement sur un soldat.

En mars 2016, un Canadien se réclamant de l'islamisme radical avait agressé deux militaires dans un centre de recrutement à Toronto.

Ce message pourrait intéresser un de vos amis ami ou un de vos proches? N'hésitez pas à le transférer.

L'appli RadioTamTam est disponible ! N'hésitez pas à télécharger

L'Appli RadioTamTam      RadioTamTam Google Play    

Vous possédez un iPhone ou un iPad ? Vous pouvez désormais installer l'Appli RadioTamTam disponible sur l'App Store. elle est aussi disponible sur Google Play pour les personnes qui utilisent Androïd. L'Appli RadioTamTam est le reflet de la Parole est une force !

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article