AFRIQUE2050 : L'héritage français en Afrique

17 octobre 2020 à 19h00 - 104 vues

Par RadioTamTam

Macron paie le prix de l'histoire sanglante de la France en Afrique

Les têtes coupées des résistants ont d'abord été exposées sur une place du marché. Ensuite, ils ont été renvoyés dans des collections privées à Paris. Pendant des décennies, ils ont été enfermés dans un sous-sol de musée et finalement, en juillet dernier, Emmanuel Macron les a renvoyés chez eux. Pour le président Abdelmadjid Tebboune, le moment était la reconnaissance d'un massacre par les Français il y a plus de 170 ans.

Pour Macron, cela fait partie de ses efforts pour projeter une image moderne de l'État français à une époque où les divisions ethniques à la maison ont été mises à nu par les manifestations Black Lives Matter contre les violences policières. Macron a déclaré qu'il souhaitait voir le retour de nombreuses autres reliques et artefacts africains pris pendant l'ère coloniale. Il soutient les efforts en Afrique de l'Ouest pour se séparer de la monnaie commune soutenue par la France et a promis d'ouvrir les archives sur le génocide qui a eu lieu sous un gouvernement soutenu par la France au Rwanda.

SOURCE: BLOOMBERG

Automne hiver BEL7

Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, est si précieuse pour notre avenir. Soutenez-nous dès aujourd'hui. Soutenez le journalisme indépendant.

L’équipe de RadioTamTam Propulsé par HelloAsso

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article