AFRIQUE 2050 : La France interroge le géant bancaire BNP Paribas pour complicité présumée de crimes au Soudan

25 septembre 2020 à 20h31 - 598 vues

Par RadioTamTam

Banque française liée au financement des crimes de guerre au Soudan

Les procureurs français ont ouvert une enquête sur le géant bancaire BNP Paribas pour des allégations de complicité de crimes contre l'humanité, de génocide et de torture au Soudan. La Fédération internationale des droits de l'homme (FIDH), qui avait porté plainte contre la banque française, a annoncé sur Twitter qu'une enquête avait été ouverte.

Il y a un an presque jour pour jour, neuf victimes soudanaises soutenues par des groupes de défense des droits dont la FIDH ont déposé une plainte pénale contre BNP Paribas pour avoir prétendument facilité des crimes commis au Soudan entre 2002 et 2008, en particulier dans la région ouest du Darfour, ravagée par la guerre. En 2014, BNP Paribas a plaidé coupable aux États-Unis d'avoir conspiré pour violer les sanctions américaines contre les gouvernements du Soudan, de l'Iran et de Cuba, et a accepté une amende de 8,9 milliards de dollars. Il a été reconnu coupable d'avoir «élaboré des longueurs pour dissimuler des transactions interdites, couvrir ses traces et tromper les autorités américaines», selon le ministère américain de la Justice. Des paiements illégaux «ont été effectués au nom d'entités sanctionnées au Soudan, qui était soumis à l'embargo américain en raison du rôle du gouvernement soudanais dans la facilitation du terrorisme et la commission de violations des droits de l'homme», a-t-il déclaré. La FIDH a déclaré que les victimes soudanaises n'avaient reçu aucune compensation de ce règlement.

SOURCE: FRANCE 24

Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, est si précieuse pour notre avenir. Soutenez-nous dès aujourd'hui. Soutenez le journalisme indépendant.

L’équipe de RadioTamTam Propulsé par HelloAsso

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article