AFRIQUE 2050 : Faire gravir les échelons académiques des femmes

25 septembre 2020 à 23h38 - 151 vues

Par RadioTamTam

Que peut-on faire pour mieux accompagner les femmes qui poursuivent leur doctorat en Afrique?

Dans de nombreux pays africains, il existe des disparités entre les sexes en ce qui concerne les femmes qui s'inscrivent et terminent leurs études de doctorat. Cela affecte par la suite leur recrutement à des postes d'enseignement et de recherche universitaires. Les femmes ne représentent que 30% des chercheurs africains. Il y a plusieurs raisons à cela. Par exemple, une étude portant sur plusieurs pays africains a révélé que les obstacles comprennent le harcèlement sexuel, le manque de mentors - certains mentors masculins du corps professoral ne voulant pas agir en tant que mentors pour les jeunes femmes - et la difficulté à trouver un équilibre entre carrière et famille.

Une étude de l'Académie africaine des sciences a rapporté des défis similaires auxquels sont confrontées les femmes universitaires dans les disciplines des sciences, de la technologie, de l'ingénierie et des mathématiques (STEM). Il a constaté que le succès des femmes travaillant déjà dans les STEM était fortement influencé par l'environnement de travail, le processus de recrutement et les relations entre les sexes. Il faut faire davantage pour aider les femmes à surmonter les défis liés au genre. Pour soutenir les étudiants de troisième cycle dans l'enseignement supérieur, plusieurs initiatives offrent des bourses de doctorat - une bourse basée sur le mérite - en Afrique.

SOURCE: LA CONVERSATION

Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, est si précieuse pour notre avenir. Soutenez-nous dès aujourd'hui. Soutenez le journalisme indépendant.

L’équipe de RadioTamTam Propulsé par HelloAsso

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article