AFRIQUE 2050 : Comment accroître la paternité africaine sur le changement climatique

17 octobre 2020 à 20h22 - 102 vues

Par RadioTamTam

La recherche biométéorologique est particulièrement importante en Afrique. Le continent devrait connaître des augmentations de température supérieures à la moyenne mondiale tout au long du 21e siècle. Les changements dans la distribution des précipitations devraient augmenter la fréquence et la gravité des sécheresses, des inondations et des événements climatiques extrêmes. Mais le continent n'est toujours pas bien représenté dans la production académique dans ce domaine. J'ai mené une revue et j'ai constaté que la recherche dans ou à propos des pays africains ne représentait que 3,4% des 4 014 articles publiés dans le Journal international de biométéorologie. Des sujets de biométéorologie africaine ont été inclus dans la revue depuis le premier numéro en 1957. Le nombre de ces articles a augmenté depuis 2011. Mais le nombre total d'articles a augmenté en même temps, donc la proportion d'articles africains n'a pas beaucoup changé. beaucoup. La majorité des articles qui ont été publiés à partir du continent africain portent sur des sujets de biométéorologie animale.

Le pays africain avec la plus grande part de journaux est le Nigéria. Encore une fois, les sujets concernent principalement les animaux. Certains articles portent sur des sujets tels que la phénologie et les conditions de transmission du paludisme. L'Algérie, le Maroc, le Ghana et l'Afrique du Sud sont d'autres pays où 15 études biométéorologiques ou plus ont été menées. Moins de la moitié des études portent sur des sujets tels que le confort thermique et le stress humains, la santé humaine, la phénologie, la productivité et le stress des plantes. En termes de paternité, 66% de ces articles sont rédigés par au moins un chercheur basé dans un pays africain.

SOURCE: LA CONVERSATION

Automne hiver BEL5

Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, est si précieuse pour notre avenir. Soutenez-nous dès aujourd'hui. Soutenez le journalisme indépendant.

L’équipe de RadioTamTam Propulsé par HelloAsso

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article